Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2013

Djihad

salat.jpgUn croyant pense que Dieu le protège,

un islamiste pense qu’il protège Dieu.



Les nouvelles :

  • En Iran, les femmes célibataires peuvent avoir un passeport mais ont besoin de l’autorisation de leur tuteur pour sortir du pays.
  • En Égypte, frères musulmans et islamistes demandent l’application de la charia par les artistes. Interdictions multiples… Obligation de tenue convenables dans les film, pas de jupes trop courtes, même dans un film se passant dans les années 70 alors qu’à l’époque, les égyptiennes paradaient en minijupe.
  • Au Yémen, la folie est considérée comme un châtiment divin, les malades sont traités en conséquence. Dieu punit, les hommes suivent. Hôpitaux = Prisons
  • En Tunisie, un hôtel est attaqué par des salafistes qui cassent le bar et vident les bouteilles d’alcool. Des femmes non voilées sont violées.
  • Après le Mali et la Somalie, la djihad* s’installe en Gambie, au Nigeria, au Niger, au Tchad...

En France, selon un sondage Figaro-Ifop La majorité des Français considèrent l’islam comme une «menace» pour le pays. 60% des sondés pensent que la visibilité et l’influence de l’islam sont «trop importantes»

Dalil Boubakeur, recteur de la grande mosquée, s’inquiète de ce sondage et explique qu’il ne faut pas confondre les croyants et les extrémistes. Le problème c’est qu’il y a continuité entre les croyants raisonnables et les croyants qui le sont moins. Où se trouve le Voltaire musulman et donc démusulmanisé ?

*La djihad, la guerre sainte, est cet effort demandé à chaque musulman d'augmenter l’emprise des lois divines dans sa vie et dans le monde. C’est là le sens véritable de la guerre sainte, de la guerre visant à rendre le monde saint, conforme à ce pourquoi il a été créé. Pourquoi employer le terme de « guerre » ? Parce que l’usage de la force est légitime. Source

12:55 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.