Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2012

Limace bigarrée


Comment Fred Lamourette dessine Robert, ce garçon qui va leur faire découvrir la fameuse Dame du Job.


Frédéric s'adonnait comme moi a ces vertiges du voca­bulaire, mais je pense qu'il y avait pour lui, dans le jeu des formes et des couleurs, des sorcelleries et des prestiges où mon esprit ne le suivait pas. Outre le thème de l'express et celui de la porte qui s'ouvre, il dessinait souvent à cette époque-là un enfant atteint de la rougeole, avec une technique barbare et primitive dont il essaya par la suite de garder certains procédés.

L'enfant, c'était Robert, le petit-fils du propriétaire, que nous étions allés voir un jour. Sa mère nous avait dit qu'il avait la rougeole. Depuis, Frédéric, hanté par l'imagination de cette maladie plus sédui­sante que la vulgaire varicelle, le dessinait dans la mesuredes lumières qu'il avait acquises sur le sujet. Robert devenait sur ces peintures une sorte de limace bigarrée, de larve verte ornée de disques rouges comme une espèce d'étoffe à pois, couchée sous les draps transparents. Il s'incrustait à angle droit dans un personnage ténébreux,avec une tignasse d'ébène, des bas noirs et des souliers noirs, qui ressemblait au vicaire de la paroisse. Cette forme sombre et terrifiante était censée représenter la maman du petit Robert. L'ensemble monstre a pois et monstre ténébreux composait une équerre à T. J'ai souvent retrouve cette équerre comme motif de composition dans les dessins de Frédéric. Quant au petit garçon à la rougeole, c'était lui qui devait un jour nous apporter le secret de la Dame du Job.

 

papier-job-f.jpg

10:46 Publié dans Vialatte | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.