Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2008

Rond-point

Ca-vient.jpg

 

Vialatte a chanté les vastes trottoirs, il aurait pu chanter les vastes ronds-points mais ce n’en était point la mode.

On se demande d’ailleurs comment on a pu vivre sans nos vastes ronds-points.

 

Certes le giratoire ne date pas d’hier. On se souvient que feu Raymond Devos (feu éteint, paix à ses cendres) en avait fait un sketch à propos d’un rond-point cerné de sens interdits dans lequel un laitier faisait son beurre.

Plus moyen de contourner la moindre ville et même, disons, le plus petit des gros bourgs, sans passer par huit ou neuf ronds-points. Le GPS s’épuise «  au rond-point, prendre la deuxième sortie » «  au rond-point, prendre la première sortie », «  au rond-point, prendre la troisième sortie », «  au rond-point, faites demi-tour. » et nous on s’épuise à suivre ses consignes. On a l’impression de tourner en rond. En fait , on tourne en rond. La situation est pire quand l’engin ne connaît pas le nouveau giratoire de Tournon-les-Bruyères, il se met soudain à yoyoter et, au rythme de construction de ces monuments, le mien yoyote souvent.

J’ai dit monument car les ronds points sont devenus de véritables monuments. Chaque Bourg cherche à y mettre son identité. C’est aussi qu’on a droit à des ceps de vigne, des montagnes avec les alpinistes tout équipés de piolets et crampons, des chasseurs en cuivre, des lapins en simili-cuir, des guitares éléphantesques, des sucres d’orges géants, des berlingots, des saucisses, des oranges, des citrons, des pommes et, sans doute, en cherchant bien des scoubidous. Si j’avais le temps, je ferais un guide à la Prévert avec photos de ronds-points à l’appui. A noter que l’histoire centenaire du rond-point existe déjà.

Je suis convaincu que le rond-point est l’avenir du tourisme. Avec la déchristianisation, finies les cathédrales, les basiliques et autres abbatiales. Non, l’heure est à la visite des ronds-points. Une superbe idée pour amortir les frais engagés (parce que ça coûte cher un rond-point.), suggérez à votre maire d’organiser la visite de ses ronds-points. A cinq euros par personne, cela devrait renflouer les finances communales. Bon, d’accord, il faudra prendre une assurance pour les cas où l’accès au giratoire provoquerait la mort d’un touriste trop intrépide. On ne peut pas faire d’omelette sans casser d’œufs... et puis en visitant toutes ces églises mal chauffées on peut aussi attraper la mort.

C'est à Eugène Hénard, en 1906, que l'on doit l'invention du "carrefour à giration", dispositif que les architectes du XXe siècle ne cesseront de reprendre et de décliner. Comme beaucoup d’inventions françaises, le rond-point s’en est allé tourner quelque temps en Angleterre. La mode du roundabout nous est revenu en boomrang d’Outre-Manche. Mais attention, on ne se méfie jamais assez des anglais et il semble qu’ils sont en train de perfectionner le système de manière diabolique.

Regardez the magic roundabout :

Ca-vient.jpg

Explication:

Ca-vient.jpg

Remarquez qu'au centre on tourne à l'envers...Enfin l'endroit de chez nous. Ils sont bizarres ces grands bretons !

Vialatte aurait conclus que c'est ainsi qu'Allah est grand.

PS: Quelques illustrations :

Chez nous, un giratoire double sens, suivez la flèche :

.......Ca-vient.jpg

Double rond-point, dit soutien-gorge.

Ca-vient.jpg

Un rond-point peut en cacher un autre : Ca-vient.jpg

Pour les inconditionels des églises :

Ca-vient.jpg

Pêche à la mouche :

Ca-vient.jpg

Charrue ?

Ca-vient.jpg

 

Avion :

Ca-vient.jpg

Fusée :

Ca-vient.jpg

Et pour finir une voiture dans le décor d'un rond-point envoyée par RV avec ce commentaire dans rond-point : il y a rond. Ca-vient.jpg

13:03 Publié dans Textes | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

chez nous ils mettent des fleurs... des oliviers dont le rameau apportera la paix aux automobilistes... Franchement je préfèrerai que notre maire (communiste) investisse tout ce fric dans une piscine... Lui, il en a une belle dans sa propriété... mais estime que ses administrés n'en ont pas besoin, parce que nous sommes à 10km de la mer... Les uns.... qui n'ont pas de voiture... ils y vont comment "à la
mer" ? Les autres, qui ont une voiture ils aimeraient bien que leurs pneus ne s'usent pas sur ces foutus ronds-points imaginés par les ronds-de-cuir !

Écrit par : Françoise | 31/10/2008

Il y a même un guide touristique :
http://trobenet.over-blog.com/
;-)

Écrit par : Dandylan | 01/11/2008

Merci Dandylan pour le lien.

Écrit par : Joël | 01/11/2008

cela me fait penser à des engrenages épicycloïdaux. Mais où passent les gros semi-remorques ou les convois exceptionnels ?

Écrit par : RV | 03/11/2008

Ils passent tout droit.

Je viens de lire qu'un camion avec 13 tonnes par essieu en un passage bousille autant la route que 100'000 voitures. C?est dans l'article tribologie que j'ai consulté par ta faute.

Écrit par : Joël | 03/11/2008

Les commentaires sont fermés.