Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/07/2006

Pogonophobie

medium_dalila.jpgÊtes-vous

poNgonophobe

ou

poNgonophile ?

 

Méfions-nous de coupeuse de barbe !

Moins connue et plus rare que la phobie des araignées ou des serpents, la phobie des barbes sévit sournoisement.  On peut donner de multiples interprétations à la pongonophobie toutes plus ou moins à caractère sexuel. Pour certaines femmes il est inenvisageable d'avoir des rapports proches avec un barbu : on peut être tenté de penser qu'elles refoulent ainsi leur homosexualité latente. Mais on n'est pas obligé de le penser, ce n'est qu'une hypothèse.

Certains prétendent que les barbus sont barbants. On dit que les barbes des barbares permettaient aux romains glabres d'empoigner l'adversaire et de gagner des batailles. Bah, par la barbe du prophète, ce sont que de vieilles barbes qui racontent ces balivernes !


Le Dr Kraft Ebing, dans son énorme « Psychopathia sexualis » aborde la question de la barbe sous un angle intéressant. Il développe l'idée que ce caractère sexuel secondaire a joué un rôle de différenciation et d'identification très marqué, et que l'évolution constatée dans le processus de civilisation (valorisation de l'imberbe) trouble le jeu des reconnaissances, crée une ressemblance, et doit être compensé par des signes artificiels. Il dit qu'il a observé chez les hommes homosexuels un refus et un rejet de la barbe, corrélatif à une fixation prépubertaire. Mais Kraft-Ebing doit être lu avec prudence : ce médecin raconte les pires perversions qui soient avec la plus grande indifférence et perd complètement son sang-froid quand il parle des coupeurs de nattes, dont il souhaite explicitement qu'ils soient éliminés de la société. Il n'avait rien en revanche contre les femmes à barbe.

En savoir plus.


 

05:40 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : Barbe Barbu