Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2007

Journal

f002e1e4d0d1a6fbf68f4983e0b50235.jpg

«Mon ventre est vide. Je veux un bol de riz. Je n’ai pas mangé depuis vingt-cinq jours» : ainsi s’achevait, le 5 juin, le journal, révélé mi-octobre, de Hiroki Nishiyama, un homme de 52 ans, mort de faim cet été, à Kokura, une municipalité de Kitakyushu (1,4 million d’habitants), dans le sud-ouest du Japon.

 

Quotas. Cet ancien chauffeur de taxi sans travail n’aura pas eu le temps, comme il le voulait, de chercher un nouvel emploi. Il est mort deux mois après qu’un des 142 fonctionnaires de la municipalité chargés des régimes de santé et de retraite, a décidé de ne plus lui verser l’aide publique de quelque 650 euros qu’il percevait depuis cinq mois. En fait, Hiroki Nishiyama a été la victime d’une politique de quotas : les avancements de ces fonctionnaires dépendent de leur zèle et de leur succès à éliminer des registres de pensions, chaque année, au moins 5 des 73 bénéficiaires dont chacun à la charge.

Réduit à la plus extrême misère et ne pouvant plus se procurer de quoi se nourrir, Hiroki Nishiyama est passé en deux mois de 68 à 54 kilos et en est mort. 

C’est un des paradoxes de la deuxième économie mondiale. «Le Japon abrite de nos jours 19,5 millions de pauvres et nouveaux pauvres», rappelle Toshiaki Tachibanaki, un sociologue qui analyse depuis vingt ans la montée des inégalités dans l’archipel. Coïncidence, le 29 novembre, Tokyo accueillait une conférence organisée avec la Banque mondiale, sobrement intitulée : «Réduction de la pauvreté et stratégies de développement dans les pays à faibles revenus».

04:25 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (3)

28/08/2007

Espoir!

7d4e58c8ed19db5b589e9fb2c8398a09.jpgPrévisions (source boursorama)

Jeudi 30 août : Publication des inscriptions aux allocations chômage aux Etats-Unis. Cet indice va venir confirmer la tendance de l’économie américaine, à savoir si le ralentissement est plus marqué que par le passé. Si le nombre d’inscrits aux allocations chômage était plus important qu’attendu, cela pourrait redonner espoir à certains opérateurs de marché qui anticiperaient alors une baisse des taux de la Fed.

11:09 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0)

29/07/2007

oeil pour oeil

92b43829868cc5bc24e7f1f3256a330c.jpgHOUSTON (AP) – Au départ Willie Joe McAdams est un homme chanceux. En mai, une erreur a transformé ses 40 ans de prison en 4 ans. Le voilà donc libre. A peine dehors, McAdams est allé retrouver dans un bar sa victime Cedric Thomas. Il voulait  s’excuser de lui avoir fait perdre un œil. Mauvaise idée. Depuis jeudi il est à nouveau en prison pour 36 ans.

17:20 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0)

29/06/2007

Os

7ebc0f374957a026cafd13bca0b2f388.jpgFITCHBURG, Massachusetts (AP) - Alice Chartrand accusait son mari Keith d’avoir tué son chien. Pour convaincre la police de se déplacer, elle a déclaré avoir découvert les restes humains parmi les effets personnels de Keith.

Le lieutenant Kevin O'Brien a en effet trouvé une pipe et un cendrier en os. Keith admet avoir creusé une tombe et trouver des restes. Il ne comprend pas qu’on l’inculpe pour exhumation de corps et cruauté à animaux.

11:35 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (4)

25/01/2007

Canard

medium_Saturn.gifTALLAHASSEE, Floride (AP) - Ronny tue un canard sauvage, revient de la chasse et met l'animal au réfrigérateur. Le lendemain sa femme découvre horrifiée que le volatile a survécu aux plombs.  David Hale, vétérinaire recommande un transfert dans un centre pour oiseaux sauvages mais pas de retour à la nature.
__________________________________________________
On se souvient du canard de Robert Lamoureux... qui survit une semaine à toutes les méthodes pour le tuer. Le texte ici.

On sait moins que Saturnin le canard, vedette de série TV, parlait par la plume de  Louise de Vilmorin, la fiancée à de Saint-Exupéry et la compagne de Malraux, que les commentaires étaient dits par Robert Lamoureux et que la voix du caneton était celle de Ricet Barrier.

01:45 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (6)