Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2009

Fourmis

Ca-vient.jpg

Encore un peu d’érudition tirée du poisson-scorpion.

Connaissez-vous les foumis  

Œcophylla smaragdina ?

Je ne connaissais pas !

Savez.vous ce qu’est la myrmécologie ?

Je le savais grâce au garde-mots et à son Myrmidon.

Chacun a pu observer plusieurs fourmis occupées à remuer des monuments à leur échelle. Voilà toute la scène des fourmis oecophylla qui remonte un Gecko (petit lézard aux pattes adhésives) racontée par Nicolas Bouvier.

Seule distraction ce chemin de fourmis qui depuis hier relie mon plancher à ma toiture et passe droit devant ma table. Un ruban roussâtre et fluctuant, deux pistes à sens unique. Elles se sont mis en tête de coltiner sur cette verticale le corps d'un petit gecko qui s'était imprudemment avisé de tra­verser leur route. Tirant du haut, poussant du bas, elles sont des centaines à s'affairer autour du petit animal dont la dépouille se moire d'un velours d'ouvrières. Il est retombé plusieurs fois, leur faisant perdre un terrain durement gagné. Elles ont passé un jour ou deux à la hauteur de ma machine et parfois je m'interrompais pour tarabuster le chantier du bout de mon crayon. Dans le silence menaçant de la sieste pas une paupière ne bat dans la ville, il me semblait entendre les sifflets des contremaîtres, les jurons des grutiers, le ronflement des treuils. J'espère avoir terminé avant qu'elles ne disparaissent avec leur fardeau dans les retraites de mon plafond. Ce sont de grandes « Œcophyles smaragdines » qui ne m'avaient encore jamais rendu visite. Mer­veilleusement carénées, astiquées comme les bot­tines du Maréchal Lyautey, très vaines de leur taille fine. Snob et talon rouge en diable : le fin du fin de la myrmécologie équatoriale. Toutes les autres fourmis les haïssent et les attaquent.

Ca-vient.jpg

Un Gecko

 

07:00 Publié dans Bestiaire | Lien permanent | Commentaires (1)

19/07/2009

Escarbot

Ca-vient.jpg

Bouvier consacre un chapitre à un escarbot intitulé "Le Monsieur de Compagnie". Mais qu'est ce qu'un escarbot ? Bien sûr, Nicolas connaît son Lafontaine par coeur. Son escarbot de Ceylan  est cinq fois plus gros que le scarabée que pouvait rencontrer le fabuliste dans les allées du château de Versailles. Le bousier  de Bouvier pousse une boule d'excrément d'une taille en conséquence.

Quant à la fable, elle s'intitule "L'aigle et l'escarbot".

16:53 Publié dans Bestiaire | Lien permanent | Commentaires (1)