Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2022

Langue

250px-Pieter_Bruegel_the_Elder_-_The_Tower_of_Babel_%28Vienna%29_-_Google_Art_Project_-_edited.jpgConnaissez-vous cette langue qui fait un peu penser au sabir que l'on pouvait entendre sur les chantiers du bâtiment ou bossaient français, italiens, espagnols, roumains et autres portugais ? 

 

Cinque Theses a Clavar ad le Portas de Babel

Le concepto de un lingua commun pro tote le humanitate contine un elemento potente de mythologia. Illo es associate con le idea de un "Etate de Auro", tanto in le senso de un antique stato de innocentia como etiam in illo de un utopia a venir.

'Como tote altere conceptos mythologic, illo ha evolvite pari passu con le aspirationes del homine, con su necessitates externe e interne, con le patronos e le principios de su pensar. Como formulate in le majoritate del discussiones currente, le concepto de un lingua universal reflecte le optimismo rationalistic del seculo dece-octave, e es le producto de ille fide in un progresso systematic que inspirava le scientias natural durante le secunde medietate del seculo dece-none, ma que supervive hodie solo in le conceptiones false de personas inculte.'

'Io poterea, forsan, illustrar iste assertiones per referer me brevemente al turre de Babel e le Confusion del Linguas. 

Tentative de traduction :

Cinq thèses à graver sur les portes de Babel

L'idée d'une  seule langue pour toute l'humanité contient des élément d'un fort pouvoir mythologique. Elle est associée avec "L'âge d'or" aux deux sens d'état d'innocence et de future utopie.

Comme tout concept mythologique elle a évolué dans le passé en fonction des aspirations de l'homme, des nécessités internes et externes, avec les modèles et principes d ses pensées. Comme formulé dans la plupart des discussions courantes, le concept de langue universelle reflète le rationalisme optimiste du XVIIième siècle qui est le produit d'une confiance dans les progrès systématiques des sciences  (naturelles) durant la seconde partie du XIXième mais qui aujourd'hui ne survit que dans les conceptions fausses de personnes incultes.  

Je pourrais, peut-être, illustrer ces assertions en me référant brièvement à la tour de Babel et la confusion des langues.

(en espèrant ne pas avoir fait de contresens.)

La suite ici.

Une langue universelle de plus à ajouter au Volapük, Esperanto, Glosial, Novial, Inéo, Latin sans inflexion... 

Écrire un commentaire