Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2022

Sureau

affiche_678_26.jpg?fv=KPWqTWMs&itok=Qo2gwmeELa mode est aux arbres. Avez-vous vu l’émission de Léa Salamé et Hugo Clément ? Hugo est devenu notre Greta Tunberg, il écologise tout le temps sur toutes les chaines. Quant à Léa elle est partout. Je soupçonne que c’est une compète contre Ruquier et Nagui (qui fera le plus d’heures d’antenne cette semaine, ce mois… ?)

Revenons aux arbres. Je ne crois pas qu’ils ont parlé du sureau. Pourtant ma mère faisait avec les baies noires une excellente confiture. Ils n’en ont pas parlé et pourtant le sirop de sureau est tout indiqué en cas de rhume, grippe, toux, bronchites, et autres inflammations des voies respiratoires. Il possède des propriétés antivirales, antioxydantes, ou encore anti-inflammatoires…

Les branches sont remplis d'une moelle tendre qui est utilisée depuis des siècles comme chewing-gum naturel sans goût. Une fois évidés, elle servent à fabriquer des sarbacanes et même des instruments de musique verte (siffletflûtemirliton…) En Slovaquie on en fait des flûtes la fujara et la koncovka  utilisées par les bergers

290px-Sambucus_ebulus_20090827_172901_Akamailu0004_43p3544N_2p9990W_r.jpgAttention ne pas confondre avec le sureau héble qui n’est pas un arbre mais une plante herbacée qui ne passe pas l’hiver.

Ces baies sont par contre très toxiques.

Pourtant ce sureau était utilisé pour faire des collyres pour les yeux.    

 

 

 

A part ça l’arbuste est embêté par pas mal d’insectes :

- La pyrale du sureau et le puceron noir du sureau

- Les tordeuses du sorbier, du prunier, de l’olivier

- Les phalènes du sureau, du prunier

- Les Eupithécies couronnée et triponctuée

Et aussi le petit paon de nuit, le cul brun (pour Aredius et ses culs noirs), le drap d’or, la noctuelle de la persicaire, la capsyde des pousses… tous insectes plus ou moins polyphages. 

Un cul brun à ne pas confondre avec le cul doré :

photo_045a.jpg

15:34 Publié dans Plantes | Lien permanent | Commentaires (2) |

Commentaires

Ah le sureau ! tous les ans j'en ramassai pour les tisanes l'hiver (je le fais encore à l'occasion). Et puis, avec les baies noires on se faisait de la boisson qu'on buvait dans la cabane faite de noisetier et de feuilles de châtaignier. Il fallait trouver des sureaux sans bestioles dont ces pucerons qui l'apprécient.
Plus tard j'ai découvert des bouteilles de sambucus. Et c'est ainsi que j'ai su que le sureau c'était aussi le sambucus nigra.

Écrit par : aredius | 18/11/2022

Répondre à ce commentaire

Les variétés de Sambuca Inferno Ice, Gold et Black.
https://it.wikipedia.org/wiki/Sambuca_(liquore)

Écrit par : Joël | 18/11/2022

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire