Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2018

Un peu d'histoire

Un élément de réflexion sur le thème de l'immigration...

La conférence d'Evian en 1938. Voir vers la minute 17 si vous êtes pressés. 

 

Évian 1938 - La conférence de la peur from Paul Schaffer on Vimeo.

On y apprend que la SDN ne veut pas interférer sur la politique de l'Allemagne.

Qu'en est-il ppour l'UE de la politique de l'Italie de Salvini ?

Aujourd'hui, toute la ville de Catane en rouge

À Catane, en Sicile, l’un des principaux ports de débarquement pour les migrants, toute la ville est invitée à participer à l’initiative. Sortir de son armoire samedi matin un haut rouge pour dire non à l’indifférence face aux morts de la Méditerranée.

L’initiative est signée Libera, l’association pour la légalité. "Le rouge, c’est la couleur que portait le petit Aylan mort noyé à 3 ans. C’est la couleur que portaient les trois enfants retrouvés morts ces derniers jours en Libye. C’est la couleur que les mamans mettent à leurs petits lorsqu’ils embarquent pour être repérés à distance en mer. Le rouge, c’est aussi l’exaltation de notre force vitale à tous. Dans une Italie qui exprime méchanceté et colère envers les migrants, il faut que l’on retrouve la force de se comporter en citoyens actifs", explique Giuseppe Strazzulla, membre de l'association Libera.

11:44 Publié dans Historique | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

La migration est liée à l'instinct de la survie. Elle est un recueil d´histoires de faim, de violence, de l´espoir de l´homme.
La migration, elle est aussi, a mon avis, comme les reves, inscrite dans nos gènes.
Nous sommes tous des migrants. En émigrant, l'être humain a réussi à peupler la terre. Il n´y a pas une solution a « un phenomène aussi ancien que l´humanite »
On se sauve ensemble ou on se perd tous ensemble. Il faut que les puissantes du monde entier commencent a comprendre cette realité ineluctable.

Merci Joel pour "un peu d´histoire". C´est dur mais faut pas oublier!

Écrit par : ana | 17/07/2018

Merci pour ce commentaire ana. Obama a bien résumé la chose en Afrique du Sud et notamment en parlant de l'équipe de France.

“Just ask the French football team that just won the World Cup… Not all of those folks looked like Gauls to me. But they're French! They're French,"

Écrit par : Joël | 20/07/2018

Bravo, Obama! Et....d´après lui...le deluge orange qui parle fort, qu´insulte, qui emprisonne les enfants et les sépare de leurs parents. Le monde entier reste stupéfié et rien ne se passe. C´est inimaginable!
Trump, j´ suis sûre, n´a jamais lu, John Donne le poète Anglais du XVI siècle. Personne n´a pas su être plus clair:

"Nul homme n’est une île, complète en elle-même ; chaque homme est un morceau du continent, une part de l’ensemble ; si un bout de terre est emporté par la mer, l’Europe en est amoindrie, comme si un promontoire l’était, comme si le manoir de tes amis ou le tien l’était. LA MORT DE CHAQUE HOMME ME DIMINUE, CAR JE SUIS IMPLIQUÉ DANS L´HUMANITÉ. N´ENVOIE DONC JAMAIS DEMANDER POUR QUI LA CLOCHE SONNE:ELLE SONNE POUR TOI."

Gracias y saludos Joel, Ana

Écrit par : ana | 24/07/2018

Écrire un commentaire