Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/12/2017

Jean d'O

J'avais proposé ici de faire de Jean d'Ormesson un trésor national. 

Jean d'Ormesson était un homme de droite que les gens de gauche aimaient bien. Sans doute son ouverture d'esprit y était pour quelque chose. Je redécouvre qu'i aimait beaucoup Aragon. Aragon était un homme de gauche que je qualifierai de la pire espèce pour ce qui était de ses engagements politiques staliniens mais Aragon était aussi un immense poète. Peut-être le plus grand du XXième siècle. Jean Ferrat et Léo Ferré en ont fait leur plus belles chansons. 

J'aime bien quand la littérature transcende la médiocrité de nos opinions politiques. Céline ou Aragon sont très grands comme écrivains et bien petits comme hommes publics.

Ecoutez ce morceau de bravoure de Jean d'O. le trésor national disparu  

C'est une chose étrange à la fin que le monde
Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit
Ces moments de bonheur ces midis d'incendie
La nuit immense et noire aux déchirures blondes

Rien n'est si précieux peut-être qu'on le croit
D'autres viennent Ils ont le coeur que j'ai moi-même
Ils savent toucher l'herbe et dire je vous aime
Et rêver dans le soir où s'éteignent des voix

Il y aura toujours un couple frémissant
Pour qui ce matin-là sera l'aube première
Il y aura toujours l'eau le vent la lumière
Rien ne passe après tout si ce n'est le passant

C'est une chose au fond que je ne puis comprendre
Cette peur de mourir que les gens ont en eux
Comme si ce n'était pas assez merveilleux
Que le ciel un moment nous ait paru si tendre

Malgré tout je vous dis que cette vie fut telle
Qu'à qui voudra m'entendre à qui je parle ici
N'ayant plus sur la lèvre un seul mot que merci
Je dirai malgré tout que cette vie fut belle

Et un petit dernier d'Aragon dit par Montand

12:40 Publié dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Excellent ! merci

Écrit par : Aredius44 | 10/12/2017

Il est parti , finalement, "sans en avoir tout dit" mais... il a tant dit.
Dans ses livres, J’ai souligné ses phrases, ses pensées, ses réflexions.

« Dieu est un joueur qui n’en finit jamais de donner des preuves de son faible pour le hasard »

« Il y a une frontière infranchissable et d’une clarté surprenante entre les autres créatures vivantes et nous »

« S’il y a eu de miracles, la pensée en est un ».

« Ce qui fait la vie et ce qui fait l’histoire, ce ne sont pas les puissants de ce monde, lés conquêtes, les frontières repoussées, les royaumes périssables, c’est le travail des hommes ».

Jean d’Ormesson, il est parti mais tout ce qu’il a écrit, on n’oubliera jamais.

Desolée Joel mais, a mon avis, il n´est pas un trésor national mais international. Merci de ton billet, c´est genial!
.







































































«

.























«


.

Écrit par : ana | 13/12/2017

Merci Ana pour ces citations.

Écrit par : Joël | 13/12/2017

Merci Joël, il est vraiment très beau ce poème et puis d'Ormesson le dit si bien... Cette semaine France Culture rediffuse le "A voix nue" qui lui était consacré: un régal! A samedi, je vous embrasse

Écrit par : Inès | 13/12/2017

Les commentaires sont fermés.