Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2017

Rather contre Trump

220px-Dan_Rather_Peabody.jpgDan Rather est un journaliste qui fut longtemps le pilier du journal télévisé de CBS Evening News, un super Poivre d’Arvor toujours très respecté aux US.

Comme moi, il est très inquiet de la tournure que prend le mandat de Trump. J’ai librement traduit un de ses articles sur Facebook.

Est-il excessif de dire que les américains n'ont jamais vu un président se vautrer si joyeusement dans le chaos et montrer tant de cruauté envers ses concitoyens ?

Suite à une analyse objective, beaucoup disent : " Non, on a jamais vu ça." Cela inclut certains qui ont voté pour Trump ; certains, mais certainement pas tous.

La question se pose de nouveau après la rhétorique et les actions de la présidence cette semaine sur les soins de santé. Après avoir été  battu grâce aux mécanismes de la démocratie au congrès, les mots et les actions de Trump semblent voués à faire souffrir des millions de personnes. Sa seule raison semble être de suivre son idée, tant pis pour le congrès et l'opinion publique.

Sa décision de rendre l'accord nucléaire iranien incertain se fonde sur un raisonnement discutable, pour le moins. Elle fait douter nos alliés de la stabilité et du rôle mondial de l'Amérique et a rendu notre planète un endroit moins sûr. Pendant ce temps, des millions d'américains à Porto Rico souffrent, et il les intimide en les menaçant de leur réduire l'aide.

J'ai vu d'anciens présidents recourir parfois à la rhétorique de la peur et de l'intimidation. Je les ai vus se retourner, tordre les bras et tourner le dos aux anciens amis. La politique est un jeu cruel et ceux qui sont au sommet du pouvoir font souvent des compromis douteux. Ce sont aussi des êtres humains, sujets aux mauvais instincts qui nous menacent tous.

Mais il y a de plus en plus de preuves que l’on a affaire à quelque chose de complètement différent, quelque chose de nouveau dans notre histoire. Il semble qu'il y ait peu de philosophie de gouvernement autre que de se faire mousser et d'effacer tout l'héritage de son prédécesseur. Dans le même temps, les rapports qui sortent de la maison blanche sur le dysfonctionnement de l’exécutif répondant aux caprices irascibles et instables du président devrait alarmer tout américain qui souhaite la cohésion et la compétence de notre gouvernement.

C'est un test pour notre démocratie, comme beaucoup l'ont dit. Mais comme pour tous les problèmes, je crois toujours fermement qu'il s'agit d'un que nous allons surmonter. Lors de mes récents voyages, j'ai rencontré tant d'hommes et de femmes, mes concitoyens, qui semblent déterminés à protéger les idéaux de notre nation. Je vois une presse indépendante et un appareil judiciaire pas intimidé. J'imagine que les leaders de l'enquête russe sont imperturbables.

Il faut de la détermination pour faire face au chaos. Il faut du courage pour protéger les autres contre la cruauté. Je crois que les américains sont à la hauteur de ces deux défis.

Alors que nous essayons de le faire, il vaut la peine de se rappeler qu'aucun président n'est plus fort que l'ensemble de la nation.

 

Écrire un commentaire