Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2017

OFF 2017 J4

spectacle_18912.jpgOrphans – à l'Essaïon

Philadelphie, deux frères vivent seuls dans une grande maison depuis la disparition de leurs parents. L'aîné, Treat, est un petit délinquant qui vole les passants, armé de son cran d'arrêt. Il rapporte bijoux et argent à la maison, où son petit frère, Phillip, un garçon un peu lunaire, guette son retour, non sans crainte car Treat a pour habitude de le terroriser. Un soir, Treat ramène chez eux un homme alcoolisé, un peu loufoque, Harold, qui lui paraît fortuné. Harold s'endort et les deux frères découvrent dans sa mallette beaucoup plus d'argent qu'ils ne l'imaginaient. Ils décident de le kidnapper pour l'échanger contre une rançon ... Ils obtiendront beaucoup plus...

Les rapports entre les deux frère sont assez bizarres. Ce sont tous les deux des rescapés de la vie d'orphelin (orphans), l’aîné est violent, l'autre est craintif. L'arrivée de Harold va changer les choses. Un texte très costaud magistralement interprété, on est tenu en haleine. La fin est un peu elliptique mais c'est encore une fois du grand théâtre.  

spectacle_19388.jpgLa tragédie du dossard 512 – Chêne Noir

Se surpasser pour remporter le titre de "Finisher" ! C'est l’aventure haletante et hilarante que nous fait vivre le très singulier Yohann Métay. Le tragédie du Dossard 512 ou la folle épopée d’un héros en baskets.
Quand les fantasmes de gloire se confrontent aux limites du corps humain, que les hallucinations font parler les marmottes et que votre foie vous fait une crise de nerfs digne des plus grandes tragédies, il faut forcément en faire un spectacle… et comique si possible ! 

Une bien belle salle que la salle Léo Férré du Chêne Noir. La salle est pleine et elle rit de bon cœur aux plaisanteries de Yohann Métay qui suit son canevas de runner sur l'ultra trail. Trail veut dire piste mais l'acteur nous parle d'agonie. C'est sans doute une forme d'agonie que ce tour du Mont Blanc en moins de 40 heures. Il imite à merveille Sarkozy dans le rôle de l'Orgueil qui pousse l’athlète à se surpasser. Bref, disons un bon spectacle rigolo sans plus et c'est déjà pas mal.

Pièces pour l'an prochain au cas où: 

- Intra Muros à réserver au début du OFF

- Idem pour Fausse note

- Sandre

- F(l)ammes

- Pourquoi

 - Une histoire de lapins mais laquelle ? (les mangeurs...)

- Vivaldi Piazzolla

Commentaires

En échange je te conseille une pièce écrite par Hubert Ben Kammoun et mise en scène par Chr. Rouxel. Le Supplice de Chantal, joué en ce moment à Rieux (56). "comédie déambulatoire, loufoque, dînatoire et musicale". 4 heures. On change de décors en se promenant, y compris en bétaillère de luxe. Des surprises continuelles.
J'apprends que la pièce a été sélectionnée en 2012 dans les dix meilleurs spectacles (sur 1 200 au total !) à Avignon. Je comprends !

Écrit par : aredius44@yahoo.fr | 04/08/2017

En échange je te conseille une pièce écrite par Hubert Ben Kammoun et mise en scène par Chr. Rouxel. Le Supplice de Chantal, joué en ce moment à Rieux (56). "comédie déambulatoire, loufoque, dînatoire et musicale". 4 heures. On change de décors en se promenant, y compris en bétaillère de luxe. Des surprises continuelles.
J'apprends que la pièce a été sélectionnée en 2012 dans les dix meilleurs spectacles (sur 1 200 au total !) à Avignon. Je comprends !

Écrit par : aredius44@yahoo.fr | 04/08/2017

Mon billet sur le spectacle :
http://lefenetrou.blogspot.fr/2017/08/le-supplice-de-chantal-dhubert-ben.html

Écrit par : aredius44 | 04/08/2017

Merci Aredius. Un peu loin pour le moment mais je surveille.

Écrit par : Joël | 04/08/2017

Écrire un commentaire