Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2016

Majorana

220px-Annonce_de_la_disparition_de_Majorana.JPGCela fait longtemps que je n’ai pas mis un article sur la physique. Mon informateur du CERN attire mon attention sur Ettore Majorana qui était un physicien né à Catane en 1908. 

Fermi, le grand Fermi, disait :

« Dans le monde il y a plusieurs catégories de scientifiques : ceux qui font de leur mieux, et ceux, de premier plan, qui font de grandes découvertes, fondamentales pour le développement de la science. Et puis, il y a les génies, comme Galilée et Newton. Ettore était de ceux-là. »

Il disparaît à 31 ans assez mystérieusement en 1938. Des témoignages récents affirment qu’il aurait vécu en Amérique du sud au-delà de 1955 sous le nom de Bini.

Bien qu’il ait publié très peu de papiers, malgré les encouragements de Fermi, on a donné son nom à des particules qu’il a conjecturées. Les particules de Majorana. Ce sont des particules qui sont elle-même leur antiparticule. Dans la foulée de Pauli il avait supposé l’existence du neutrino en lui attribuant une masse neutre. Il semblerait pourtant que le neutrino ait une petite masse et ne soit pas une particule de Majorana. Tant pis ! 

bohr_modele.jpgN’empêche que plus les physiciens avancent dans leurs recherches plus c’est le bazard. On regrette la simplicité de l’atome de Bohr, C’était le bon temps comme dirait Fillon : Des neutrons, des protons et des électrons qui tournent autour et fabriquent de l’électricité. Simple ! 

Avec un tableau de Medvedev Mendeleeiv pour s'y retrouver dans les corps simples. Fallait juste savoir qu'il y avait quelques corps qui avait plus ou moins de neutrons et qu'en général ils étaient radioactifs comme le carbonne 14 bien pratique pour dater l'homme de Cromagnon. 

Pour vous illustrer ce bazard, je vous livre en vrac quelques noms de particules plus ou moins colorées ou même anticolorées au choix :

Protons et neutron sont devenus des hadrons (d’où le LHC, large hadron collisionneur)

La famille des électrons s’est agrandie : Le neutrino est électronique mais aussi muonique (les muons) et tauique (les taus), ce sont des leptons.

Les quarks qui sont les constituants des hadrons, il sont haut, bas, étrange, charme, beauté et vérité.

Le mésons, les nucléons, les hypérons.

cms_grand.jpg

Le gluon a son gluino

Le boson W a son wino (in wino veritas)

Le boson de jauge à son bino qui se mélange avec un jaugino dans un cocktail étrange. Les jauginos se mélangent avec les higgsinos pour former des combinaisons linéaires ("état propre de masse") appelés neutralinos (neutre) et charginos

Le boson Z a son zino

Le photon a son photino

Le neutralino est une combinaison de trois superpartenaires : le photino, le zino et le higgsino

Le graviton (jamais observé)

PLUS QUELQUES QUASI PARTICULES :

Le phonon

L’exiton

Le plasmon

Le polariton

La polaron

Le magnon (l'homme de cro...)

Le bardyon (ou tardyon)

Le luxon moins rapide que la lumière

Le tachyon plus rapide que la lumière

Le goldstino

Le glouton qui tend à augmenter de masse.

Le plouto qui s'enrichit sans cesse (voir trumpo)

Le fillon (le candidat qui veut faire bosser le burocraton)  

Le perino de masse respectable et donc pas très rapide.

On observe qu'il y a la catégorie de O et celle de ON.  

18:57 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.