Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/10/2016

Macron

866152-macron.jpg?modified_at=1459961493&width=960Suite à l’article d’hier qui parlait d'un signe diacritique*

le macron " ¯ ", qui est un accent plat posé sur une lettre pour indiquer, par exemple, un ton haut en chinois ; il faut noter que le français ne l’utilise pas sauf pour les transcriptions de termes étrangers, notamment arabes, chinois et japonais. Donc pas de macron en français.

La linguiste Nina Catach (1923-1997) signale en 1989 un article de journal qui pose la question « Avons-nous besoin de deux accents ? », article qui propose l’utilisation du macron pour remplacer ses deux diacritiques de guingois que sont l'accent grave et l'accent aigu. On sait qu’en cas de doute, les enfants, et pas mal d’adultes d'ailleurs, utilisent volontiers l’accent plat pour masquer leur ignorance.

Nina Catach a beaucoup contribué à la réforme de l’orthographe de 1990 sous l’impulsion de Michel Rocard. Grâce à cette réforme on écrit allègement, avènement, cèleri, je cèderai, crèmerie, nous gèrerions, réglementaire, sècheresse, vènerie. Seuls médecin et médecine ont échappé au changement, la prononciation en étant variable.

Quant à Emmanuel Macron qui se prétend héritier de Rocard, grand amateur de réformes il ne veut mettre l’accent ni à droite ni à gauche. Il est donc partisan de l'accent plat.

A moins qu'il ne préfère le complémentaire des ensembles mathématiques.

Complement.pngEn théorie des ensembles, le complémentaire d'une partie X d'un ensemble E est constitué de tous les éléments de E n'appartenant pas à X. Le complémentaire de X est noté overline X. L'union de de Xet de  overline Xconstitue l'ensemble en entier.

Le blanc de l'image est le complémentaire du bleu et réciproquement. Les deux constituent l'ensemble "image".

L'intersection de X et de  overline Xdonne l'ensemble vide : ensemble_vide_noir.jpg?w=216&h=210

Donc "Ni gauche, ni droite" ce n'est donc pas grand chose.

* Le mot diacritique (signe diacritique) vient du grec διακριτικός / diakritikós, « qui distingue ». Une manière donc de se faire remarquer. 

09:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Ben didon. Je vais pouvoir briller dans les repas en ville....il ne me reste plus qu'à en faire ...des repas en ville.

Écrit par : Aredius44 | 10/10/2016

C'est vrai qu'à la retraite on fait de moins en moins de repas en ville. Et en plus on (je) n'en ressent pas trop la nécessité.

Écrit par : joël | 12/10/2016

Le macron est aussi l'ancien nom du parsec. Sachant qu'un parsec vaut 3,2 années lumière et vous l'avez donc calculé 30'000'000'000'000'000 mètres c'est dire s'il va aller loin le Macron.

Écrit par : joël | 22/11/2016

Les commentaires sont fermés.