Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2016

W

Ça chent pas bon.

 

Le Chambon sur Lignon : 2’500 habitants

La région ARA : 7'800’000 habitants

 

Entre 1940 et 1945 Chambon accueille environ 5000 juifs menacé par le régime de Pétain.

 

Aujourd’hui la région Auvergne-Rhône-Alpes refuse d’accueillir 1784 réfugiés.

 

Cherchez l’erreur !

 

Le Chambon et les communes avoisinantes ont reçu le titre de « Juste parmi les nations », pour leur action en faveur des juifs.

 

Laurent Wauquiez est président de région ARA. Madame sa mère est maire de Chambon depuis 2008.

 

En fait monsieur W qui ment sur ses origines est surtout préoccupé par sa carrière politique. Il pense que la majorité des Auvergnats-Rhone-Alpins va le suivre sur cette pente nationaliste étroite comme elle a suivi le maréchal en d’autres temps. W surfe sur la vague droitière et les petits calculs électoraux de son chef Sarko. L'histoire jugera.

Commentaires

Oui, c´est vrai, c'est très difficile pour un peuple d'accueillir les immigrants, mais, il faut tenir en compte que, par hasard, nous ne sommes pas ces êtres humains dans une situation désespérée.

Les fées de la géographie, elles nous ont mis au "lieu correct", dans la "situation correcte" avec toutes les opportunités et peu de probabilités de passer faim, ou froid, guerre ou même d'être chassé par notre race ou religion alors...il faut réfléchir.

« Réfléchir, c’est à dire à écouter plus fort. »
Samuel Beckett

(Dans ce cas ci, le cri des gens qui souffrent)

Écrit par : ana | 26/09/2016

Hello... May I translate your content into english?

Écrit par : Terpal kolam lele | 28/09/2016

Je vous en prie. You're welcome.

Écrit par : Joel | 28/09/2016

Le Chambon sur Lignon…
Un bon souvenir d’une des classes dédiée à la construction de la Paix. Lu des bouquins où figurent les ‘narratifs’ des acteurs qui ont vécu l’expérience de Chambon sur Lignon. Un autre concernant un pasteur, pas en bonne santé, qui faisait en hiver comme en été le lien entre les paroissiens, apportant du ravitaillement, nourriture et finances.

Le cours… C’est dans une université aux USA, les bouquins et témoignes sont écrits en anglais !
Les raisons du cours : essayer de comprendre ce qui s’est passé dans la tête des gens qui ont abrité les juifs. Comment s’est installé un silence total pour ne pas attirer l’attention de l’armée occupante et ses supports locaux?

Une autre question non répondue… Pourquoi les gens ont-ils fait cela, pris des risques énormes, et en plus, partager le peu qu’ils avaient, ceci en se privant souvent eux-mêmes et leur famille de l’essentiel?

Écrit par : Dan | 10/10/2016

Le Chambon sur Lignon…
Une autre raison de ce cours enseigné plusieurs années de suite, construire à partir de l’expérience de Chambon sur Lignon, un modèle enseignable pour préparer, des populations à des conflits à venir. Il ne faut pas être grand prophète pour prédire, qu’à plus au moins long terme, où une partie de la population sera prise en tenaille entre des forces qui dépassent l’entendement et la compréhension. Est-ce parce que la solution est trop complexe, à ma connaissance le modèle n’a jamais été achevé.
Cependant, on a tout de même noté, à partir de l’expérience de Chambon sur Lignon, que dans d’autres pays avec des gens ayant d’autres religions, d’autres cultures, d’autres vécus de vie, des expériences similaires avaient été vécues. Les gens étant, sans arrières pensées, simplement humain avec leurs semblables !

Écrit par : Dan | 10/10/2016

Ben dis donc t'es calé sur le sujet. C'est vrai que le cas de Chambon mérite d'être étudié par ces temps de frilosité.
De manière générale on a tendance à s'intéresser plutôt aux problèmes, à ce qui ne fonctionne pas, mais on peut aussi s'intéresser au solutions ce qui marche. On peut déplorer le manque de solidarité mais on peut aussi étudier les "gentils" à l'œuvre.

Boris Cyrulnik étudie les enfants résilients, ceux qui ont survécu au pires situations familiales et il se demande pourquoi ils ont continuer de pousser droit. C'est une bonne approche. Le concept utilisé en médecine me semble transposable au domaine social.
https://www.cairn.info/revue-recherche-en-soins-infirmiers-2005-3-page-4.htm

Écrit par : joël | 12/10/2016

Les commentaires sont fermés.