Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/12/2015

Paris D3

Passage obligé, quand on est à Paris vers Noël, les grands magasins. On commence par le Printemps avec les vitrines de Philippe Découflé et Kate Winslet.

maxresdefault.jpg

Vague prétexte pour arpenter les rayon, on cherche une écharpe. On en trouve une à 650 euros. Un rectangle de tissu en cachemire (ou est-ce cashmire). La vendeuse doit bosser deux semaine pour l’acheter. Nous, on achète pas non plus.

Tout est à l’avenant, parfums fringues… et des marques, des marques, des marques jusqu’à l’écœurement. On ne peut même pas allé vomir aux toilettes, c’est payant ! On regarde donc les vitrines, des œuvres d’art gratos. Elles sont mieux que celles des Galeries Farfouillettes qui ont mis en vitrine des robots, des vis et des boulons. Par contre les écharpes sont moins chères, mais les marques sont les même et les chiottes pour vomir sont gratuits !

Affiche_bretecher_Def_web.jpgOn se rend à pied à Beaubourg pour l'Expo Claire Bretécher dans la bibliothèque. Merci Claire pour cette super expo gratuite qui nous rajeunit de… un bon paquet d’années avec les Frustés, Agripinne, Thérèse d'Avilla... Voir quelques croquis choisis ici.

On prend un peu l’air sur les bord du canal de l’Ourq. Devrait y avoir des œuvres à fresco taguées pour la COP21. On ne les trouve pas mais c'est pas grave, l’air est frais, les péniches sont bien amarrées. On puis, est à Paris.

Mais c’est pas tout ça, on est pas couché. On se dirige vers le studio Gabriel pour l’enregistrement de l’émission de Ruquier. J’allongerai la note plus tard car nous sommes tenu au secret jusqu’à samedi. Pas de politique ce soir, régionales obligent. On parle donc écologie et COP21. Le thème de notre semaine.

19:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Splendides les vitrines. Pas vues cette année.
Et l'architecture intérieure est splendide. Profitons-en. C'est gratos.
Ah, la Samaritaine n'est plus ce qu'elle était. C'était moins cher dans le temps.

J'ai toujours un foulard acheté aux Galeries Lafayette un jour où j'avais froid au cou, vers 1970. L'an dernier prêté à ma fille qui l'a trouvé très mode....qui...bon, nouvelle époque.

P.S.
Le tricot c'est pas mal. Et puis c'est l'occasion d'exécuter des algorithmes. J'aimais bien donner comme exo de modélisation le livre de Phildar. Je m'étais lancé là-dedans un jour qu'en amphi j'avais vu une étudiante l'ayant sur la tablette.

Écrit par : Aredius44 | 12/12/2015

Les commentaires sont fermés.