Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2015

Foin du bio

6f7d04d8d82d7d5d4ba05b46739f620e_large.jpegMadame a un lapin. Un lapin très joli et très délicat nommé Bibi. Madame part pour quelques jours faire un break pour un séjour nécessaire à sa santé. 

Elle hésite à confier Bibi à sa mère. Finalement elle se décide. La mère hésite, elle connaît bien les exigences de sa fille, c’est elle qui l’a fait naître il y a quarante ans et qui l'a élevée.

Finalement, elle accepte. S’en suit une liste impressionnante de consignes de la fille à la mère, plus longue sans doute que celle qui permet de nourrir tous les animaux du zoo de Vincennes réunis.

Au bout de trois jours, madame mère a un problème : rupture de stock sur le foin bio. Sa fille était formelle, Bibi ne mange que du foin bio et pour sa litière, le même foin est recommandé car très apprécié par Bibi. Et bien, figurez-vous que ce n’est pas si facile de trouver du foin bio par ici. Pas de magasin spécialisé et comme la fille fait une retraite ayurvédique, elle a coupé son portable.

Histoire authentique qui prouve que la mode du bio est une affaire... sérieuse.

16:52 Publié dans Textes | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Ca fait plaisir de vivre dans un pays si riche !

Dit-on encore "bête à manger du foin" ? Mon père me l'a dit plusieurs fois. Bonne pédagogie. Qui vaudrait aujourd'hui la mise au pilori !

Pendant ce temps :

http://lefenetrou.blogspot.fr/2015/07/la-distinction-entre-masse-et-force-de.html

http://lefenetrou.blogspot.fr/2015/07/bac-scientifique-2015-le-tgv-va-la.html

Écrit par : Aredius | 24/07/2015

Les commentaires sont fermés.