Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2015

Le potager d'Arto

arto-paasilinna-by-esther-berelowitsch.jpg&sa=X&ei=40V0Vf7TGcy9Uez_g7AC&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNFiSB7eoaSg5KJ-zDqrMG4O9fhzZgCombien Arto Paasilinna a-til écrit de livres depuis ce très fameux Lièvre de Vatanen ? Combien ont été traduits en français ? Une chose est sûre, ses livres nous a arrivent dans un joyeux désordre. Il se peut que ceci soit une volonté d’Arto qui est un sacré farceur finlandais bourré d’imagination. Vérification faite, il m’en reste encore à découvrir.

Pour parfaire ma connaissance de l’œuvre je viens de lire « Le potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison » que m'a prêté Michèle-Marie mais que je vais devoir acheter. C’est un très bon Paasilina.

product_9782070446537_195x320.jpg&sa=X&ei=O0Z0VaLIHofXUZ6ag5gH&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNHH-WaETX5KltxM4zQXQJZo9x_fMQL'inspecteur principal Jalmari Jyllänketo est envoyé par la Sécurité nationale finlandaise dans l'ouest de la Laponie. Alors que des rumeurs font état de mystérieuses disparitions, il doit enquêter sur un ancien kolkhoze reconverti en une florissante exploitation agricole : les mines de fer sont devenues des champignonnières ; les terres marécageuses, des potagers bio. Accueilli par la jolie fille de la patronne, Jalmari Jyllänketo ne trouve d'abord rien qui justifie la suspicion des autorités... avant de s'étonner des importantes mesures de sécurité et de la mine patibulaire des ouvriers... Que cachent l'Étang aux Rennes et sa mystérieuse propriétaire ?

Comme d’habitude, c’est truculent. Arto flirte sans vergogne avec l’invraisemblance pour faire naître sous nos yeux ébahis des personnages fous, bizarres, humains, bons et délirants. Dans ce monde si triste parfois ils laissent tomber une carrière par amour et goût de l’aventure. J'ai passé un bon moment.

Déjà lus :

Le lièvre de Vatanen

La douce empoisoneuse

Petit suicide entre amis

La cavale du Géomètre

Le meunoer Hurlant

Prisonnier du paradis

La forêt des renards pendus

Le fils du dieu de l’orage

Le bestial serviteur du pasteur Huskonnen

 

Reste à lire. Pas mal de livres. La Librairie.

 

A noter les excellentes traductions (autant qu'on puisse en juger) d'Anne Colin du Terrail qui a traduit la plupart des romans de Paasilinna. 

15:39 Publié dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Je n'ai pas lu autant de lui que toi !

Quand aux mines, j'ai une mine...
http://lefenetrou.blogspot.fr/2015/06/le-bike-mining.html

Écrit par : Aredius | 08/06/2015

Les commentaires sont fermés.