Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2015

Bryophytes

Ce qui rend la vie plus ou moins plaisante dépend assez souvent de notre état d'esprit, de notre façon de voir… Deux exemples botaniques :

pissenlit-capitule.jpgOn peut considérer les pissenlits dans la pelouse comme des plaies et les exterminer avec un désherbant systémique pour plantes à larges feuilles, en polluant le sol.

On peut aussi considérer que c’est une fleur jaune plutôt jolie à regarder.

On peut voir les tapis de mousse comme une plaie dans la pelouse et les chasser à coup de sulfate de fer ou de scarificateur. Avec le scarificateur, il faut en plus ramasser les mousses, c'est fatiguant, et les amener à la déchetterie car c'est pas très bon pour le compost.

On peut aussi les considérer à l’instar des japonais, comme un tapis très décoratif. En plus les mousses ont une grande résistance à la sécheresse et au gel, elles absorbent l'eau, pas besoin de tondre, sympa pour marcher les pieds nus... que des avantages !

image3891.jpg

D’ailleurs, au sujet des bryophytes (les mousses), il faut savoir qu’ils sont très efficaces pour purifier l’air. Et aussi que le sulfate de fer (qui tâche le sol de la terrasse) est à moyen terme propice à la prolifération des mousses. De même la scarification les propage bien plus qu’elle ne les limite.  

Bryophyte du grec bryo – mousse et phyto - plante. Avec phyto, on a des mots savants... mésophyte, zoophytessaprophyte (à qui ? une plante saprophyte est une plante qui vit de la décomposition d'autres plantes)… On a aussi les produits phytosanitaires qui malgré leur nom (soin des plantes) recouvre des pesticides pas très sains.

07:28 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Quel bol je n'ai pas de jardin...
A propos du pissenlit, je ne sais plus qui est l'auteur de ce mot (Tristan Bernard, G B Shaw ?)
Au restaurant il ne commande que des pissenlits, en entrée, plat et... dessert.
Un ami étonné lui demande pourquoi "c'est pour m'habituer" répond il...
Hé oui, si on ne me brûle pas c'est par la racine que je dégusterai cette dent de lion :-)

Écrit par : Françoise | 05/02/2015

Hommage à Wolinsky, naturellement sexophyte !

http://lefenetrou.blogspot.fr/2015/02/en-hommage-wolinsky-je-ne-pense-qua-ca.html

Écrit par : Aredius | 05/02/2015

Les pissenlits ça tache les mains, c'est dégueulasse !

Écrit par : Pascale | 06/02/2015

Oui mais en salade c'est excellent pour la santé :-)

Écrit par : Joël | 06/02/2015

Attention ! j'ai appris de ma grand-mère qui m'a appris à les ramasser, qu'il faut s'assurer que des moutons ne traînent pas dans le coin, la douve du foie, j'ai appris très jeune ce que c'était.

Écrit par : Aredius | 06/02/2015

Les commentaires sont fermés.