Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2014

Serge Moscovici

intro_psycho_soc_t1_L8.jpgSerge Moscovici est mort ce mois-ci. Il fut l'un des fondateurs de la psychologie sociale qui est l'étude scientifique de la façon dont les pensées, les sentiments et les comportements des gens sont influencés par la présence réelle, imaginaire ou implicite des autres. Il s'est aussi engagé dans le combat pour la planète. Il a été parmi les fondateurs de Génération Ecologie

Grace à Internet et à l'UQAC l'université du Quebec à Chicoutimi, on peut télécharger gratis une bonne dizaine de ses livres et articles ici en trois formats différents. Donc plus d'excuses pour ignorer la psychologie sociale.

Pour vous donner une idée, quatrième de couverture d'un des ses livres intitulé Psychologie des minorités actives

Certains phénomènes semblent échapper à la raison humaine au point qu'on inclinerait à les attribuer à des forces magiques. Au nombre de ceux-ci figurent la facilité avec laquelle les hommes sont amenés à changer leur conception et leur perception de la réalité ainsi que leur comportement, et aussi la promptitude avec laquelle ils adoptent, comme par un effet d'hypnose, des opinions qui, la veille encore, leur étaient totalement étrangères et qui leur sont suggérées par un groupe, les mass media ou un personnage doté de pouvoir ou de prestige.

Il est également étonnant de constater que, malgré la pression énorme qu'exerce la société pour obliger les individus à se conformer au modèle général, des minorités et des déviants non seulement lui résistent mais arrivent même à créer de nouvelles façons de vivre, de penser et d'agir, obligeant de ce fait la majorité à les accepter à son tour.

Ces phénomènes d'influence, jadis du domaine de la spéculation, sont maintenant étudiés de manière scientifique en laboratoire. Dans ce livre, Serge Moscovici présente une théorie de l'influence des minorités. De l'ouvrage lui-même, publié d'abord en anglais, l'American Scientist a écrit : « Il faut absolument lire ce livre », tandis que Contemporary Psychology le qualifie d'« audacieux, plein d'intuition et d'une très grande portée ».

chronique_annees_L17.jpgSerge était aussi le père de Pierre le commissaire européen. Sur le site de l'UQAC, vous trouverez une autobiographie écrite pour ses proches, Chronique des années égarées qui nous parle d'un passé récent et presque oublié. Cette génération a vécu plusieurs vies. 

À présent je reconnais dans ma vie une chaîne d'exils, une manière d'odyssée ayant pour pôles le besoin impérieux d'avoir un chez moi et l'obligation de partir. Cette dernière s'est changée en un désir nomade de mon âme. Donc une succession de détours, d'années égarées dont j'essaie de retrouver la trace et la signification.

09:26 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Tu me rappelles mes études de psycho...J'ai immédiatement reconnu la couverture du livre.

Écrit par : Aredius | 26/11/2014

Les commentaires sont fermés.