Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2014

Suite géothermie

Une belle assistance pour le débat sur la géothermie du 30 octobre à St Julien en Genevois organisé par La Ville est à Vous et la MJC...

tn.jpg

230 personnes, pas mal d’élus surtout des communes voisines, des gens vierges d’infos et d’autres déjà bien informés avec des questions pertinentes, certains venus de Reignier, Vetraz Montoux, Ferney, Perignier…. Des intervenants intéressants.
 
En résumé :
  • Propos unanimes et plutôt rassurants sur la technologie (certes, y’a des risques mais on sait faire, on maîtrise…. Fonroche c’est pas des rigolos, ils ont déjà une bonne expérience en Allemagne, un projet en cours à Strasbourg… ils sont solides financièrement et on a la chance d’avoir une expérience pilote en France à Soulz sous forêts)
  • Notre région a géologiquement du potentiel mais dur de l’évaluer tant qu’on n’a pas exploré -et on peut avoir des surprises vers le bas, ça s’est déjà vu...
  • Vives critiques sur la manière de procéder avec une enquête en catimini et à l’arrache
 
Beaucoup de retour très positifs. 
 
Choses à savoir: 
Le Président de la Communauté de Communes du Genevois (CCG) a communiqué les résultats du vote de la CCG sur ce sujet lors du dernier conseil communautaire (18 pour, 6 contre, 14 abstentions) et a fait part des réserves émises par la CCG, à savoir…
 
Pas d'exploration et forage en présence de nappe aquifère d'alimentation en eau potable, zones habitées, secteurs de montagne tel que Salève et Vuache. Encadrement scientifique du projet et notamment mesures de contrôle de la sismicité et de la bonne exécution des forages. La collectivité veut maîtriser le foncier et donc le forage pour éviter toute revente du forage à d'autres fins (hydrocarbures par exemple). Confirmer l'engagement à ne pas employer la fracturation hydraulique interdite en France.
 
La CCG souhaite être associé au développement industriel. Elle veut que ce projet bénéficie au territoire en accédant à une énergie durable et à prix maîtrisé. Elle veut que la démarche soit encadrée par une gouvernance publique en lien avec les démarches engagées avec le Canton de Genève.

Elle souhaite aussi des éclaircissements sur le projet industriel (production de chaleur pour qui, dans quelles conditions...) afin d’évaluer la pertinence de l’investissement à long terme et notamment de le confronter aux nuisances et risques potentiels ;

Enfin elle émet le souhait que la réforme du code minier avance pour améliorer les conditions d'information du public, pour donner aux collectivités la possibilité de se rendre maître du foncier et que des redevances puissent être versées au territoire.
 

 

17:25 Publié dans St Julien | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Oui, belle assistance ! ça fait plaisir.
Quand je vois ce qu'il en est en Périgord Limousin, je mesure à quel point la région est vieille dans son corps et sa tête.

Écrit par : Aredius | 06/11/2014

Oui du beau monde... espérant que ce qui en sortira sera aussi beau que l'assistance...
On peut toujours rêver d'un monde meilleur... propre... sain... où l'air sera bon à respirer etc...

Écrit par : Françoise | 06/11/2014

Je n'ai jamais réfléchi à l'aspect "jeune" de cette région mais cela doit sans doute être un point positif. En tout cas, le président de la CCG est un type jeune à l'esprit vif.

Écrit par : Joël | 07/11/2014

Les commentaires sont fermés.