Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2014

Jean-Claude T. -2-

La suite de l'histoire... mais commencez plutôt par le début. C'est mieux..

A l’époque de sa grande richesse, Jean-Claude T. avait acheté un château, un magnifique château, beaucoup plus joli que la forteresse délabrée qu’il habite aujourd’hui. Jean-Claude a toujours eut la passion des grandes demeures. A l’époque, il avait plusieurs voitures racées et très puissantes garées dans l’immense garage au sous-sol. Il organisait d’immenses fêtes en invitant les gens qui lui devaient de l’argent. Il avait gagné beaucoup d’argent. Il voyageait dans le monde entier.

Chateau-web-449x362.jpg

Mais, un jour, il a perdu toute sa fortune et finalement il s'est retrouvé dans cette vieille forteresse presque en ruine, loin de la ville qu’il loue pour une bouchée de pain. En fait depuis quelque temps, la location ne lui coûte rien car il a décidé de ne plus payer. Chaque mois, il envoie à sa propriétaire une enveloppe vide. Il loue la bâtisse délabrée à Paulette, une vieille dame qui a très peu d’argent pour vivre. Elle l'a hérité de ses parents et elle compte beaucoup sur l’argent de la location.

Paulette était venue se plaindre à Jean-Claude T., le mois suivant, celui-ci avait mis de la bouse de vache dans l’enveloppe vide. La vieille dame ne savait plus que faire. Elle serait bien aller à la police mais elle avait trop peur de son locataire.

Paulette avait parlé de ses malheurs à une la fille d’une de ses amie, Lola, qui est assistante sociale. Un jour Lola est venu voir Jean-Claude. Elle lui a expliqué qu’elle était une amie de Paulette et qu’elle voulait comprendre pourquoi Jean-Claude ne payait plus son loyer.

Jean-Claude la reçu très aimablement, expliquant qu’il avait un petit problème d’argent en ce moment mais qu’il payerait bientôt. Lola avait été tellement bien reçu qu’elle n’arrivait pas à comprendre pourquoi Paulette se plaignait. Elle expliqua à la vieille dame sa visite et lui dit qu’elle serait sans doute payée le mois suivant. Mais le mois suivant, Paulette reçu une lettre d’injure qui sentait très fort la bouse de vache

Lola avait rencontré le côté face de Jean-Claude T. alors que Paulette connaissait le côté pile, le côté méchant.

A suivre...

08:18 Publié dans Textes | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.