Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2014

Mezouzah

Savez-vous ce qu’est un tefilla (des tefillin) ou en français une téfiline ? Et  une mezouzah (des mezouzot) ? Non ? Alors vous n’êtes sans doute pas juif.

IMG_6094.jpgLes tefillin appelés phylactères (comme dans les BD) ou amulettes sont des objets de culte propres au judaïsme. Constitués de deux petits boîtiers cubiques comprenant quatre passages de la Bible (bible pour les AT) et rattachés au bras et à la tête par des lanières de cuir, ils sont portés lors de la prière matinale des jours profanes par les hommes ayant atteint leur majorité religieuse. 

La tefilah du bras (la boite grise) contient un seul parchemin sur lequel un scribe a écrit les quatre bonnes citations de la Torah. La tefilah de la tête (boite noire) contient quatre parchemins, un pour chacune des citations, placés dans quatre compartiments séparés.

Mezuzah_Haifa_201.JPGLes mezouzot sont  des objets de culte juif, qui consiste en un rouleau de parchemin comportant deux passages bibliques, emboîté dans un réceptacle, et fixé au linteau des portes d'un lieu d'habitation permanente, à l'exclusion des toilettes et et des placards. 

Les plus fervents ont l'habitude de toucher ou d'embrasser la mezouzah en franchissant le seuil.

Selon Rachi (un rabin du moyen âge) la mezouzah doit être placé en position verticale. Pour Rabbénou Tam, son petit-fils, il faut le mettre en position horizontale. Un truc a faire une guerre de religion. Surtout que pour la tefilah on a aussi l’opinion Rachi et celle de son petit-fils Rabbenou Tam. Les deux hommes divergent sur la manière de mettre les manuscrits bibliques dans le petite boite. Les juif pragmatiques mettent la mezouzah en biais et les plus fervents mettent la tefilla à la fois aux modes des Rachi et de Rabbenou Tam.

A part ça l’article de Wikipedia dit « Le judaïsme refusant les superstitions, le pratiquant ne doit pas considérer la mezouzah comme une amulette ou un fétiche. Malgré tout, le traité Ména'hot du Talmud explique que la mezouzah assure la protection divine sur la maison juive. »

Pas superstitieux ? Ah bon !

11:50 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Pas mal le coup de patte sur la superstition et le fétichisme de juifs orthodoxes (ou pas ?)

Écrit par : Pop | 17/10/2014

Les commentaires sont fermés.