Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/08/2014

Conte d'été -3-

L'histoire commence ici

s_-_cm_-_francis_blanche_-_1_-_0508.jpgJòn se lance dans la carrière de comique. Gags téléphoniques à la radio, stand-up, chroniques, sketchs et séries télévisées. Sur la grande île, il y a peu d’humoristes. Au début, il passe pour un dérangé mais ça il en a l’habitude alors il persiste. Il s'est occupé de malades mentaux, il les connait bien.

Il a un deuxième enfant. A l’école on se moque du plus âgé qui a un père un peu brindezingue. Mais petit à petit, sa notoriété augmente avec le succès, il devient un peu connu, connu, puis finalement célèbre. Ceci passe sans doute par quelques déboires mais bientôt ses enfants commencent à être fiers de leur papa. Un père  pas si idiot après tout.

« Célèbre dans cette île, cela ne veut pas dire grand-chose. » dit-il. « Tu achètes une bouteille de lait et paf, t’es célèbre. »

1230652031.jpgIl fait parfois dans le comique trash* se grimant en Hitler ou encore en jouant dans une série télé un stalinien éduqué, chauve, égoïste, désagréable, d’une maladresse touchante, traumatisé dans son enfance par une mère militante féministe pas rigolote du tout. Jòn est une sorte de Coluche des îles qui serait animé par un Godot absurde dialogué par son maître Samuel Beckett.

L’analogie avec Coluche ne va pas s’arrêter là. Il incarne des personnages faussement naïf, qui lui ressemble ou qui pourraient lui ressembler

Le petit gringalet est devenu un bel homme qui sait jouer de son physique à merveille. Il a chaque jour une idée loufoque pour se faire remarquer. Dans ses blagues, il n’est jamais vraiment méchant. Il revendique même sa sincérité y compris lorsqu'il profère quelque énormité. Dans le fond c'est un vrai gentil. Les gens commencent à l’aimer.

* trash vient de l'anglais pour ordure. Trash bin, poubelle.

* Le mot farfelu vient du latin fanfaluca, transcription phonétique du grec pompholux qui désigne une bulle d'air, une chose vaine. Même origine que fanfreluche, petite chose qu'emporte le vent puis ruban de tissu...

* quant à loufoque, c'est fou et largonji, un drôle de jargon des loucherbem.

07:21 Publié dans Textes | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.