Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2014

Lettre aux mécréants

r-LUCRECE-ANDREAE-CAVANNA-403xFBcredit.jpg

Ô vous, les mécréants, les athées, les impies, les libres penseurs, vous les sceptiques sereins qu'écœure l'épaisse ragougnasse de toutes les prêtrailles, vous qui n'avez besoin ni de petit Jésus, ni de père Noël, ni d'Allah au blanc turban, ni de Yahvé au noir sourcil, ni de dalaï-lama si touchant dans son torchon jaune, ni de grotte de Lourdes, ni de messe en rock, vous qui ricanez de l'astrologie crapuleuse comme des sectes "fraternellement" esclavagistes, vous qui savez que le progrès peut exister, qu'il est dans l'usage de notre raison et nulle part ailleurs, vous, mes frères en incroyance fertile, ne soyez pas aussi discrets, aussi timides, aussi résignés!

Ne soyez pas là, bras ballants, navrés mais sans ressort, à contempler la hideuse résurrection des monstres du vieux marécage qu'on avait bien cru en train de crever de leur belle mort. [...]

Dieu est à la mode. Raison de plus pour le laisser aux abrutis qui la suivent. [...]

Un climat d'intolérance, de fanatisme, de dictature théocratique s'installe et fait tache d'huile. L'intégrisme musulman a donné le "la", mais d'autres extrémismes religieux piaffent et brûlent de suivre son exemple. Demain, catholiques, orthodoxes et autres variétés chrétiennes instaureront la terreur pieuse partout où ils dominent. Les Juifs en feront autant en Israël.

Extrait de la lettre ouverte aux culs-bénits que je me fais un plaisir de citer ici pour ajouter aux fleurs qui tombent ce soir sur un de nos grands polémistes athées et iconoclastes, ce cher saint François Cavanna des belles lettres.

22:33 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

C'est marrant parce que mon grand-père, rital lui aussi, parlant un patois piémontais du val Soana, comprenait à peu près tous les patois savoyards. Il faut dire qu'il venait de la frontière de l'Arpitanie. Je me répète..
http://perinet.blogspirit.com/archive/2006/02/07/arpitan.html

Écrit par : Joël | 31/01/2014

Les commentaires sont fermés.