Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2013

Spirale

Stanislaw_Ulam_ID_badge.pngStanisław Ulam est né à Lviv, aujourd’hui en Ukraine, en 1909. Il entra aux USA en 1938 comme boursier à Harvard. En 1943, son ami mathématicien John von Neumann l'invita à  Los Alamos, où se construisait secrètement la bombe atomique. Joueur, il suggéra d'employer la méthode de Monte-Carlo pour évaluer les intégrales mathématiques difficiles qui apparaissent en modélisant les réactions nucléaires en chaîne.

0b7574cc4d97b1ba36b34b2b9797fc23.gifUlam montra que le précédent modèle de la bombe H était inexact. Il fut le premier à théoriser la bombe H allumée par une bombe A. Il travailla à la théorie des ensembles, la topologie, la théorie ergodique, et d'autres domaines des maths.

Un jour qu’il s’ennuyait grave lors d’un congrès de mathématiques, il commença sur un papier quadrillé à noter les nombres entiers en spirale. Et chose surprenante, les nombres premiers apparaissaient dans les diagonales. On retrouvait sur une diagonale les 40 nombres engendrés par le fameux polynôme d’Euler x² + x + 41... Mais finalement rien de bien nouveau.

Du coup, Ulam conscient que ses gribouillages n'aboutissaient pas à grand chose, abandonna ce sursaut de fantaisie et retourna donner des conférences sur la relation entre science et moralité, à la grande déception des amoureux de nombres premiers comme Paul Erdős.

Spirale 250 par 250

250px-Spirale_Ulam_150.jpg

Les commentaires sont fermés.