Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2012

Vache et chinois

9782226207111.jpg


Il y avait El Chino (le chinois) hier soir au Rouge et Noir qui avait mis un coup de coeur à ce film argentin inspiré d’un fait divers russo-japonais se passant du côté de l'île de Sakhaline dont je viens de parler ici.


« En 1998, près des côtes japonaises, un petit bateau de pêche coule après avoir été brutalement perforé de part en part avec fracas. Les gardes-côtes arrivent rapidement sur le lieu de l’accident, sortent les marins pêcheurs de l’eau et les interrogent sur la cause du naufrage. Tous répondent qu’une vache tombée du ciel a coulé le bateau. On les jette en prison pour entrave à l’enquête. Ils sont libérés quelques jours plus tard, après qu’un message officiel est parvenu de Russie. Les autorités russes s’excusent pour la mauvaise conduite de quelques-uns de leurs soldats. Des militaires en manœuvre en Sibérie avaient en effet kidnappé une vache dans le but d’améliorer leur ordinaire et l’avaient fait monter de force dans l’avion qui les ramenait à leur base. L’animal s’étant affolé peu après le décollage, les soldats s’étaient résignés à s’en débarrasser au-dessus de la mer. »

el%20chino%20affiche4f1815b90c4cf.jpgEl Chino est l'histoire insolite d'un Argentin et d'un Chinois unis par une vache tombée du ciel ! Jun, le chinois, débarque mystérieusement en Argentine. Perdu et ne parlant pas un mot d'espagnol, il tombe littéralement sur Roberto, quincaillier maniaque et célibataire grincheux, qui le recueille malgré lui. Ce grain de sable dans la vie ultra réglée de Roberto va peu à peu le conduire, de situations absurdes en drôles de coïncidences, à changer imperceptiblement...

Film réalisé par Sebastián Borensztein aveRicardo Darin et Ignacio Huang excellents.


  • Un film vraiment sympa qui raconte une histoire improbable avec talent et humour. On passe un excellent moment n’en déplaisent aux pisse-froid du Monde qui trouvent que ce film n’est qu’une collection de lieux communs mondialisés. Je souhaite à ce film le succès tardif  des Dieux sont tombés sur la tête. »

    19846237.jpg

14:07 Publié dans Cinéma, Humour | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Bonjour,

Film Argentin très sympa et beau, pas de violence ce qui devient rare.

Écrit par : zzion | 11/01/2013

Les commentaires sont fermés.