Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2012

Cuisine

banania6.gif


L'association des restaurateurs autrichiens, soutenue par SOS Mitmensch - le SOS racisme de là-bas, vient de dénoncer le caractère discriminatoire des appellations de certains plats culinaires traditionnels jugées péjoratives à l’encontre de certaines communautés ethniques.


Du coup,

Les Escalopes tziganes deviennent Escalope sauce au poivre

Le pain nègre, Pain très sombre,

Le maure en chemise, Gâteau au chocolat et à la crème.

 

Sont aussi dans le collimateur autrichien les spaghetti alla puttanesca, spaghetti à la putain qui tiennent leur nom de la sauce tomate épicée et relevée aux anchois ainsi que le pudding aux fruits spotted dick, pénis tacheté en anglais. Pas de noms proposés pour l’instant.

 

Boletus_Aereus5petit.jpgPar chance, nous avons déjà transformé nos têtes de nègre en têtes de choco ou en bolets bronzés (boletus aereus) pour le délicieux cèpe de nos montagnes. 




Chez nous, le nègre en chemise est devenus un noir et blanc. Mais, on a rien fait pour renommer la bohémienne de légume, la pomme clochard, le mendiant au chocolat, la pizza manouche, le boumiano du Vaucluse.





Et il n’y a pas que les nègres, le racisme anti-blanc doit être proscrit… Peut-on continuer d’écrire ajouter les blancs dans toutes nos recettes pâtissières ? Ou pire de battre les blancs en neige ? Quid d'incorporer les jaunes qui pue son relent de colonialisme ?


 


Salade-grecque-276x300.jpgEt que dire du croque-monsieur, du croque-madame ? Est-ce que la salade grecque ne serait pas une allusion aux magouilles hellènes ?  

Peut-on encore parler de salade piémontaise, de poulet basquaise, de sauce hollandaise ou béarnaise, de poivrons farcis à la turque ? etc...




67188.jpg

Peut-on continuer d’appeler un chinois une brioche pâtissière et que dire de la passoire conique ?  La crème anglaise ne risque-t-elle pas de vexer les rugbymen à la rose ? Peut-on encore dire que la meringue italienne est plus onctueuse que la française sans faire preuve de xénophobie ?

                     Jusqu'où nous mènera le politiquement correct ?

11:53 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.