Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2012

Œil pour œil

Il arrive que ce blog se préoccupe de paléontologie et des différentes sortes d'homos. La preuve ici en 2008 et là en 2011. Je sais c’est un peu une chronique en dent de scie, mais de toute façon, j’en connais qui ne desserrent pas les dents dans les commentaires. Enfin, que cela ne vous empêche pas de croquer ce blog à belles dents. Mais ne venez pas ici armés jusqu’aux dents, ni les dents longues sinon cela me ferait grincer car je suis un peu sur les dents en ce moment.

Comme je n’avais rien à me mettre sous la dent, je suis allé dans les mâchoires de la blogosphère et je suis tombé sur l’homme de Pékin, un homo sino asiatique assez ancien et qui n’a plus mal aux dents depuis longtemps.

Je vous le livre tout brut sorti de Wikipedia :

L'homme de Pékin est un homo erectus. Autrefois appelé Sinanthrope, aujourd’hui, les paléontologues le rattachent à la sous-espèce Homo erectus pekinensis.

Durant la Seconde Guerre mondiale, tous les ossements trouvés (14 crânes, 11 mandibules, 147 dents et 11 restes postcrâniens) ont été envoyés aux États-Unis pour être protégés de l'approche de l'armée japonaise. Malheureusement, la collection se perdit au cours de combats et n'arriva jamais à destination.

Une dent dormant au fond d'un tiroir depuis 80 ans a été retrouvée au Muséum d'histoire naturelle d'Uppsala en mai 2011.

Et après ça on s’étonne que les chinois aient une dent contre les ricains !

Ceci dit, le suédois d'Uppsala qui, en claquant des dents, a retrouvé ce précieux vestige peut, s'il le veut, prendre le mors aux dents et écrire un livre sur l’homme de Pékin (et même mentir comme un arracheur de dents, personne pour ne pourra le contredire).

Je sais cette note ne vaut pas un clou (de girofle) mais c’est une note gratuite et le proverbe dit : « A cheval donné, on ne regarde pas les dents ».

04:12 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Et ma grand-mère me disait "si tu as mal de dents, tu n'as qu'à le mettre dehors "
Et on voudrait que j'eusse une bonne orthographe ! et des dents en bonne état

Ceci pour en venir au point suivant : est-ce qu'en faisant une réforme de l'orthographe radicale comme l'ont faite les Italiens, nous aurons une chance d'avoir des textes lisibles en français (je sais, peut-être une question d'ancien prof !) ? car "en bonne état" je lis cela un peu partout. Il faudra alors supprimer les liaisons ?!

Écrit par : Aredius | 23/01/2012

Salut Aredius,
Pour le calme et l’accueil, je te recommandes la Culedus. Position du gîte sur le site avec Google earth.
Pour tout renseignement mail à
aurelio@ecolapalma.com

Écrit par : Joël | 23/01/2012

Les commentaires sont fermés.