Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2011

Chaland

Etre élu local mène à tout. L’autre jour, j’ai dû m’intéresser aux zones de chalandise, moi qui serais plutôt un non-chaland.

 Je connaissais ce mot « chaland » grâce aux Stances à un cambrioleur de Georges Brassens qui se terminent par ce PS :

Post-Scriptum. Si le vol est l'art que tu préfères,
Ta seule vocation, ton unique talent,
Prends donc pigeon sur rue, mets-toi dans les affaires,
Et tu auras les flics même comme chalands.

Donc chaland veut dire client et chalandise clientèle. A noter que chalandise rime richement avec marchandise, friandise ou gourmandise et un peu moins richement avec jobardise, gueulardise, ringardise, bâtardise, pochardise, couardise ou flémardise… Les rimes en dise nous disent donc beaucoup sur les qualités du chaland.

Je découvre dans mon Alain Rey (l’historique des mots) que mon jeu de mot du début sur non-chaland et nonchalant n’en est pas vraiment un. En effet, chaland vient du verbe latin calere qui a donné le verbe chaloir qui nous a laissé son participe dans l’expression « Peu me chaut », qui veut dire : je m’en fout, je m’en tape... Le chaland est donc celui qui se souvcie, s’inquiète. Ironie orthographique, calere veut dire en latin « être chaud ». On dit être sur des charbons ardents quand on s’inquiète beaucoup.

Et donc ce calere à aussi donné le verbe nonchaloir dont ne subsiste que le participe présent nonchalant, en gros celui qui ne s’inquiète pas et surtout pas pour des marchandises plus ou moins bien achalandées. Car achalandé aussi vient de calere et à pris des sens diffèrents mais toujours liés aux clients. Tous ces mots ont eu des destins amusants à travers les siècles. Voyez donc l’Alain Rey.

Pour ma part, quand j’ai du temps libre, plutôt que de jouer les chalands dans la zone de chalandise, j’aime mieux soigner ma nonchalance. Peu me chaut que les rayons des magasins soient ou non bien achalandés puisque je me promène nonchalamment au bord de la rivière sous les seuls rayons... du soleil.

13:51 Publié dans Mots | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Avoir pigeon sur rue dans une note sur les chaland... C'est voulu ?

Écrit par : Jules | 22/03/2011

Très drôle. Non, c'était dans l'original... suivre le lien.

Écrit par : Joel | 22/03/2011

Le dictionnaire historique est une source inépuisable quand on aime les mots.

Écrit par : Max | 22/03/2011

Les commentaires sont fermés.