Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2011

Boucliers

Dans le cadre des élections cantonales, le PS propose un bouclier rural ainsi que le logo vert ci-joint avec bocage incorporé. 

  

La ruralité des cantonales ne peut pas être mise en doute, on se dit donc que le titre est vachement bien choisi. Ils ont dû mettre à contribution tous les éléphants et peut-être même les veaux, vaches et cochons du parti pour une si belle trouvaille. On pense immédiatement au Grenelle à Borloo patronné par monsieur Hulot.

 

En effet, le canton sent la terre comme la politique sent le compromis ou comme la station d’épuration sent la merde. Il arrive aussi que la station d’épuration sente le compromis quand on maltraite les eaux usées et parfois les champs sentent la merde après épandage… Mais, il ne peut pas être question ici de se  moquer du monde rural. Nous avons besoin du monde rural, sans lui on crève la dalle comme on dit à la cafetaria chez Bouygues immobilier. Et puis, le monde rural existe de la plus haute antiquité, il nous fournit de belles tomates bien rouges, du blé panifiable et du maïs à ensiler pour nourrir les boeufs dont on fait des steaks.

 

Mais revenons à nos moutons. Après le bouclier fiscal, on va avoir le bouclier rural. Demain ce sera le bouclier natal pour défendre les nouveaux-nés, le bouclier social pour aider les anciens riches, le bouclier fatal ou final pour lutter contre le l’augmentation du prix des funérailles, le bouclier conjugal pour défendre les conjoints harcelés… Bref, on peut déposer les sites comme bouclier-social.fr pour les revendre ensuite aux partis politiques.

 

Dans le même ordre d’idée, rappellez-vous feu le grenelle de l’environnement… Et bien, si Borloo était resté au gouvernement, on aurait eu le grenelle fiscal (pour tuer le bouclier) et peut-être même le grenelle de la coupe du monde de foot. Personnellement, j’avais déposé grenelle-de-la-mondialisation.com (et aussi .cn pour China), grenelle-du-tourisme.eg (pour l’Egypte et .tu pour Tunisia), grenelle-des-ours-blancs.gl (pour le Groenland) et quelques autres. Je pensais que d’ici quelques années je serais riche.

 

Maintenant, pour les boucliers, c'est à vous de jouer.

*Quel nom de rubrique pour publication sur un site de grande envergure ? La vie qu’on nous propose ? Merci pour les ours blancs. Au service du Web.

Commentaires

Quoi ? "La force tranquille" a maintenant son bouclier ? Tiens, le clocher a disparu ? et ils ont évité d'afficher des vaches, veaux (les veaux...normal, on ne va pas prendre les Français pour des ...), etc. A nous les BBéistes !
du vert, rien que du vert. Le vert calme.

Quand le boudin aux châtaignes sera vert, il sera temps de s'inquiéter !

Je rappellerai le grand Alexandre :

" Dans le domaine de l'Instruction publique (ou alors chez les fabricants de matière plastique et de produits en caoutchouc), on s'est aperçu, de justesse, que le tableau noir abrutissait l'enfance ; "cette couleur sombre empêche le développement de l'esprit". Il était temps pour l'avenir du pays.
Que n'attendre du tableau vert, du tableau rose, du tableau brique assorti aux murs de la classe, quand on songe que le tableau noir n'avait pu empêcher Einstein, Fernandel et Victor Hugo ! Quels lendemains de l'intelligence ne nous prépare pas le commerce français dans sa sollicitude immense pour une culture dont le domaine géographique se rétrécit chaque jour comme le peau de chagrin ! Nous serons sauvés par la "tête de vipère présentée en gaine transparente", sans compter la couleuvre en étui Cellophane. Il y aura pour les leçons de chose une "souris en résine en train de mettre bas" dans une lumière fluorescente. Et les livres seront lavables. Le Cid ira à la lessive. Tels sont les progrès de l'instruction. Pour y conserver le bon sens, fions-nous à nos enfants. "
A. Vialatte avril 1956

Écrit par : Aredius | 01/02/2011

Merci Aredius pour ce texte de Vialatte toujours savoureux. Je l'ai cherché sans succès dans la Montagne d'avril 56. Pas trouvé mais j'y ai lu quelques perles. Il y a toujours quelque chose de savoureux pour le lecteur et de démoralisant pour l'écrivain avec le grand Alexandre, comme cette description qu'on peut appliquer à lui même : Futile, désinvolte, charmant, en état de grâce humoristique et poétique... l'humour a été fait pour lui.

Écrit par : Joël | 01/02/2011

heu... j'ose... le bouclier fatal ? pour 2012 ??

Écrit par : françoise | 02/02/2011

Salut Françoise,
Avec toutes les casseroles il ne pourra pas l'éviter mais il faudrait que ce soit un glaive.

Écrit par : Joël | 02/02/2011

L'écu de mes deux grands bœuf !
Moi, pour le titre d'une telle chronique sur un site de grande envergure comme tu dis, je vote pour "Merci pour les ours blancs".
En tous cas tes thèmes sont très biens.

Écrit par : Habran | 11/02/2011

Les commentaires sont fermés.