Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2010

Koffi Kwahulé

Un groupe de jeunes de Saint Julien en Genevois a monté « Brasserie » de Koffi Kwahulé que l'on peut voir ces jours à la salle du Savoie.

Brasserie met en scène les suites d’une guerre qui a détruit tout le pays. Les vainqueurs, deux clowns sanguinaires, ont réussi à prendre la Brasserie seul bâtiment a avoir résisté au massacre. Cette source de revenus du nouveau pouvoir dépend d'une bavaroise superbe (Pauline Gindrat) et hystérique, Magieblanche, avec laquelle il leur faut composer car elle maitrise la bière.

Quatre très jeunes et excellents comédiens*, avec une pèche d’enfer, nous restituent ce monde absurde agréablement mis en scène par un non moins jeune Alexis Bertin. On rit de tant de dérision et on grince des dents quand on sait ce que l’Afrique à pu nous réserver de situations similaires depuis la décolonisation.

Spectacle complet avec de la musique live, une création de Raphaël Marconi, jouée par Yoann Pathos et Alexis Robinet, qui ponctue la pièce. En plus, après la pièce, on peut boire une excellente bière avec un étiquette comme sur l'affiche d'Andréa et Léa Marconi. Le tout pour un prix dérisoire.

Koffi Kwahulé est une ivoirien, né en 1956, dont le théâtre est mondialement reconnu. Il a aussi écrit un premier roman en 2006, Babyface Prix Ahmadou Kourouma et il vient d’en sortir un deuxième, Monsieur Ki. Une spécificité de KK, outre ses thèmes africains, est son écriture « Jazz ». Il pousse très loin les sonorités, les phrases saccadées qui donnent un rythme jazzy à la langue française.

*Esteban Corroy U., Christophe Balthus, Pauline Gindrat, Vincent Derriey

11:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Merci pour cette article ;)

Christophe Baltus alias El comadante

Écrit par : Chris Baltus | 26/10/2010

Les commentaires sont fermés.