Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2010

Onfray se paie Freud

Ca-vient.jpg

 

Depuis mon retour de trois semaines en Chine, il y a une info qui m’a démoralisée et une autre qui m’a remonté le moral.

Ce qui m’a démoralisé, c’est de constater que la rumeur, apparemment éteinte mi-mars était toujours vive trois semaines plus tard et que Sarko en remettait même un couche depuis New-York en parlant de clapotis... Ensuite, avec Carla, il sont allés rendre visite à Cécilia accompagnés de quelques journalistes... Faut dire qu’il est vraiment spèce notre président, plus tard, il a dit à des étudiants de Columbia : «est-ce que vous croyez qu'on pourra défendre le capitalisme, avec autant d'injustices ? Moi je crois qu'on ne pourra pas le défendre».

Bref, laissons ce fantaisiste à sa communication et parlons de la bonne nouvelle : C’est l’annonce du livre d’Onfray sur Freud. Comme Onfray, dans ma jeunesse, je fus un peu freudien de même que j’ai eu une période antérieure où j’ai cru en Dieu. Et puis, j’ai perdu la foi, en Dieu d’abord, très jeune, puis en Freud quelques années plus tard.

Bien sûr, j’avais encore pas mal de copains qui étaient croyants. Avec ceux qui croyaient en Dieu, c’était facile, t’avais la foi ou pas. Je ne l’avais pas, pas trop de problèmes. Avec ceux qui croyaient en Freud, le cas était plus grave, t’avais la foi ou sinon tu avais un problème avec ton enfance, ton père mal (ou trop bien) tué, ta mère mal (ou trop bien) baisée ou quelque autre complication encore bien plus honteuse que, bien sûr, mauvais coucheur, tu ne voulais pas avouer puisque, si ça se trouve, tu l’avait cachée au plus profond de ton inconscient. De la pure malhonnêteté intellectuelle digne de l’église de scientologie. Moi qui suis d’un naturel plutôt cartésien, scientifique et épris de logique, ce genre d’argument me faisait grimper au rideau. Et voilà qu’Onfray vient à ma rescousse. Ouf, sauvé !

J’attends le livre avec une certaine impatience. En attendant, j’ai écouté l’interview avec F.O Gisberg. Cela s’annonce des plus croustillant. A noter qu’Onfray n’est pas le premier à s’en prendre à monsieur Freud, il y a eu le livre noir, et avant Wittgenstein, Karl Popper qui refuse le qualificatif de science à la psychanalyse, Deleuze, Félix Guattari, Sartre qui refusait l’inconscient, etc… Merci Onfray


Michel Onfray vs freud 1 3 L'affabulation freudienne
envoyé par lumierecomune. - Regardez les vidéos des stars du web.
Michel Onfray vs freud 2 3 L'affabulation freudienne
envoyé par lumierecomune. - Plus de vidéos de blogueurs.
Michel Onfray vs freud 3 3 L'affabulation freudienne
envoyé par lumierecomune. - Plus de vidéos de blogueurs.

22:10 Publié dans Onfray | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : polémique

Commentaires

Avant de lire des livres sur la psychanalyse, je me souviens avoir commencé par un garde-fou, un livre du professeur Piere Debray-Ritzen, qui était franchement anti.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Debray-Ritzen

Écrit par : Le Garde-mots | 19/04/2010

Freud m'a souvent fait penser à l'homéopathie.
Freud avait compris ce qui allait couler l'Eglise, les confessions gratuites. Il était un précurseur. La gratuité ne vaut plus rien de nos jours.


P.S. Extra, on peut écouter de la musique sans gêner ses voisins car on n'a pas à forcer le son, nous ne sommes plus gênés à Nantes par les avions !

Écrit par : Aredius | 20/04/2010

Merci Garde pour ce lien. Je ne connaissais pas. Je note que Debray Ritzen s'est fait aussi traité de facho par madame Roudinesco, avec Onfray, l'extrême gauchiste, elle a plus de peine mais cela ne l'empêche pas de dire dans Libé qu'Onfray réhabilite le discours d'extrême droite. les pseudos arguments spécieux sont une spécialité des psys (allitération :-)

Aredius, Je ne m'étendrai pas sur l'homéopathie en présence d'Alain Horvilleur :-) Je note quand même que les petites granules sont bien moins chères qu'une confession sur le divan. Quant au blocage des avions, c'est comme la crise, il faut chercher les bons côtés. C'est d'ailleurs un peu le même aspect : un frein à la consommation furieuse. Le problème, c'est que les chinois sont bien trop loin de l'Islande.

Écrit par : Joël | 20/04/2010

"Freud m'a souvent fait penser à l'homéopathie."
Je voulais dire : "une petite idée, un grand bénéfice", c'est tout simple ! et bien sûr un peu de latin. L'Eglise a perdu ses ouailles en traduisant le latin - c'est que le discours est plus dur à avaler qu'en latin -. Si un jour les patients lisent le détail de ce contiennent les préparations homéopathiques ... ! (pas les pilules, que les enfants de mes voisins visiteurs médicaux du grand labo français - oh la la je vais porter atteinte au crédit de la France !- donnaient à leurs enfants pour jouer à la dinette. Ils en avalaient des tas. Ma mère, inquiète, avait alerté les parents qui lui avaient répondu : ils peuvent en avaler autant qu'ils veulent, il n'y a rien dedans.)

P.S. : L'effet placebo n'est pas un mythe. mica panis ça marche. Mais j'aime mieux le bon pain croustillant, bien cuit.

Écrit par : Aredius | 20/04/2010

Cher frdm,

Il était inutile de mettre 8 fois le même lien dans votre commentaire, j'en ai donc supprimé la moitié en mettant un lien. J'espère que vous comprendrez ma démarche.

A propos du commentaire et des liens, il va falloir que je relise tout cela car j'ai un peu de peine à comprendre où vous voulez en venir et en quoi cela répond à mes deux notes.

Écrit par : Joël | 02/06/2010

Cher Joël, Mais oui bien sûr bonne idée pour le lien renvoyant à l’autre post. Je réponds à vos deux notes par dans mon post la phrase de résumé voulue bien subtile « Voilà ce qu’y trouvent ceux qui soutiennent M. Onfray dans son ambition. ». J’espère que vous ne m’en voudrez pas pour cette subtilité alléguée.

Écrit par : frdm.fr | 02/06/2010

Les commentaires sont fermés.