Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2008

Banqueroute

Le rêve américain, selon Wikipedia, est l'idée selon laquelle n'importe qui, vivant aux Etats-Unis, peut, par son travail, son courage et sa détermination, devenir prospère. Une idée est aussi vieille que la découverte du continent américain.
Ca-vient.jpg

 

Rêve

Banqueroute

Statistiques

et

Ploutocratie

 

Que pense, aujourd’hui, de ce rêve les ex-employés de Lehman Brothers, qui quittent l’immeuble de la banque (banqueroute*) après avoir été convoqués par leur chef pour confirmation de la nouvelle qu’ils connaissaient déjà : « les gars on ferme. Je nous souhaite bonne chance ! » Pourtant début 2007, leur banque faisait encore des profits faramineux et ils ont sans doute acheté quelques actions de plus.

Ce qui est étonnant c’est que, contre toute logique, contre les statistiques** dont les journaux américains sont pourtant friands, le rêve américain va survivre comme il a survécu depuis deux siècles. Il survivra même chez nous en Europe, il y aura encore des gens, souvent riches mais pas toujours, pour nous dire que la précarité, la flexibilité, la loi du plus fort constituent un bon système de gestion de la société.

* Les mots du jour:

Banqueroute. De l’talien Banca Rotta, banc cassé. Au moyen âge on cassait le comptoir du banquier en faillite.

Ploutocratie : Gouvernement par les riches.

**Cette idée de prospérité quasi garantie par le travail impliquerait que d’une génération à l’autre la richesse augmente et que les riches ne seraient pas toujours les mêmes de père en fils. C’est la notion de mobilité économique.

Selon une étude datant de 2007 de The Pew Charitable Trusts, une organisation américaine de réflexion  sociale à but non lucratif, la mobilité économique aux US n'a pas de réalité statistique. Les autres pays font bien mieux, la France (où la mobilité est 1,2 fois plus forte par rapport à celle des États-Unis), de l'Allemagne (1,5 fois), du Canada (un peu moins de 2,5 fois) ou encore du Danemark (un peu moins de 3,2 fois). Seuls les anglais font moins bien que leurs maîtres.

Commentaires

Libéralisme et mobilité économique; CQFD.

Écrit par : alain bagnoud | 16/09/2008

merci d etre passe chez moi.

Je connais beaucoup de gens qui travaillent dans deux ou trois emplois ici aux US. Ils travaillent dur, mais ne gagnent pas beaucoup. Ils vivent d'espoir, et heureusement qu'ils ont au moins ca!

Obama changera-t-il cela ?

Écrit par : sandrine | 16/09/2008

je souhaiterais que vous me fassiez un exposé sur la banqueroute.

MERCI D'AVANCE

Écrit par : OLIVIER LAKO | 22/07/2009

Les commentaires sont fermés.