13/07/2007

Antichar

de55a1dbbe98299a7474ded0140d57ca.jpg

        [René Char par Picasso] 

Depuis quarante ans je m'exerce
A saisir ce qu'ont énoncé
Claudel, René Char, Saint-John Perse
Et n'en suis pas plus avancé.

Victor Bernard Chanson

_________________________

On fête cet été les cent ans de la naissance de René Char. Partout l'éloge fait rage. Après le concours "Lettera Amorosa" en référence à Char, j'ai pensé : Et pourquoi pas, une petite note, hum... disons, discordante ? 

CANON ANTICHAR

Son oeuvre est une cave où ce « Char » enlisé
A grands coups de cymbale entasse des symboles,
Ce dindon s'y pavane entre des hyperboles :
Ses pieds plats à jamais l'empêchent de voler.

Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et vaste nullité,
Cet obscur charabia nous laisse épouvanté :
Et pourtant les gogos et les snobs lui répondent!

Même pour enflammer une bonne d'enfants,
On n'oserait goûter ce plat de résistance,
Cette glossolalie aux accents discordants

Que nul n'a pu traduire en la langue de France...
Et de lui prodiguer d'aussi louches encens
Nous prouve, à tout le moins, qu'on a perdu le sens.

Daniel Ancelet

15:00 Publié dans Ronchons | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Eh eh bonjour Joël,
Bravo pour votre prix. Ce billet antichar n'est pas pour me déplaire. J'eusse aimé l'envoyer il ya quelques années au nez d'une prof de fac en pâmoison devant Capitaine Alexandre et son "char-abia" (oui le jeu de mot m'avait aussi fait de l'oeil..)

A+ bonne continuation (le patronage choisi pour ce blog est pltôt engageant...)

Écrit par : Tang | 13/07/2007

Merci Tang. Je ne suis pas un expert de Char et un médiocre goûteur de poésie mais j'aime bien les ronchons iconoclastes :-)

Écrit par : Joël | 13/07/2007

Écrire un commentaire