Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2006

Au commencement

medium_incipit.jpg

Au commencement, l’Ecrivain créa le ciel et la terre. La terre était vide et vague, les ténèbres couvraient l'abîme, un vent tournoyait sur les eaux. L’Ecrivain vit que la lumière était bonne, et il sépara la lumière des ténèbres. Il appela la lumière jour et les ténèbres nuit.

_________________________________________________________

Je suis dans une maison à la campagne. Cela fait des années que je vis... bien trop d’années. Quand je me suis installé ici, je pensais finir en vitesse mais le sort s’acharne. C’est peut-être cette vie spartiate qui m’a prolongée. Je mange à peine. On peut vivre sans rien manger ou presque.

_________________________________________________________

Après tous ces mois passés à naviguer à travers les étoiles, les passagers de la Niña s’étaient réveillés en douceur. Avant même qu’ils ne connaissent leur position exacte, l’officier en second, habillé de son grand uniforme, rasé de frais, s’était mis à donner des ordres de sa voix nasillarde. Il faudra vraiment que je lui fasse la peau, pensa Joseph à peine sorti de son coma nautique.

_________________________________________________________

La vie réserve de ces surprises. Comment imaginer que moi, avocat sexagénaire, petit bourgeois à Saint-Nazaire, j'allais devoir élever un petit génie parce que mon gendre, le père du petit génie se serait fait péter avec deux rouleaux de dynamite autour du bide. 

_________________________________________________________

Le samedi après-midi, plusieurs fois, Alexandra avait demandé à son mari : « Que comptes-tu faire ? As-tu l’intention d’y aller ? Veux-tu que je t’accompagne ? » sans obtenir une autre réponse qu’un grognement. De son côté, elle ne savait pas mieux se décider, le week-end passa sans qu’ils puissent en parler vraiment.

02:05 Publié dans Incipit | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.