Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2022

Tirer la chasse

Réflexions de l'homme profond

414Oj7Kx8ZL.__AC_SX300_SY300_QL70_ML2_.jpgNous avons une façon frivole de nous servir des chasses d’eau. Nous en tirons la poignée de céramique avec une froide indifférence. Est-ce le trait d’une espèce pensante ? L’homme profond, lui, se demande qui inventa la chasse d’eau. D’une main il tire, de l’autre il pense ; l’homme profond est profond en toutes choses.


Et que se répond-il ? Il se répond à tort que la chasse d’eau a dû être inventée par quelque anglais à casquette plate de l’époque des premiers chemins de fer, car le confort moderne , en sa superstition, est chose d’origine anglaise, de date relativement récente et de vocabulaire britannique.

C’est en quoi l’homme profond fait une erreur totale. La chasse d’eau a mille huit cents ans. C’est un progrès de la Science et de l’Industrie qu’il faut attribuer à Héron, un physicien d’Alexandrie qui vivait nu au bord des piscines bleues selon la mode de son époque (…)

Qu’on ne me pousse pas, je dirais que ce Héron était lui-même l’élève de Ktesibios qui inventa le miroir à bascule et fit chanter l’orgue hydraulique. Je serai capable d’ajouter que ce Héron créa la bouilloire à sifflet, la carafe Brochyta, la pompe à incendie, la ventouse, la clepsydre, et même l’éolipyle, ou boule des vents, dont se sert le fumiste pour établir un courant d’air dans les cheminées.

C’est de quoi briller parmi les dames et se pousser dans la société.

(Les anges de fer – La Montagne – 22 février 1955)

18:15 Publié dans Vialatte | Lien permanent | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire