Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2020

Déconfinement

Après le confinement...
 
Le mois de juin succède à l’hiver. En banlieue on entend le coucou, qui n’avait pas eu son mois de mai. Il se cache dans d’épais feuillages qui surplombent les murs des jardins. Le soleil, le week-end, la vraie vie, remplacent enfin l’existence confinée qui groupa si longtemps les familles grelottantes autour d’un radiateur glacé, tandis que le loup grattait à la porte du couloir. La fête des Pères a fait merveille. Le vin mousseux a rempli les verres « Jamais je n’avais été si saoule depuis ma première communion », m’a assuré une enfant charmante. Elle a bien une douzaine d’années.
 
La Montagne, 11 juin 1963.

A part ça, on profite de la liberté nouvelle... Réunion au sommet de l'église pastafariste locale. L'officiant, toujours sérieux, et son acolyte rigolard qu'on reconnaîtra facilement à son couvre-chef. Au menu, pasta.

Pasta.jpg

19:25 Publié dans Vialatte | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

En remontant du Périgord Vert j'ai écouté France Cult sur le reggae et Bob Marley... et le rastafarisme... j'ai aussitôt pensé au ...

Écrit par : Aredius44 | 28/06/2020

Le rastafarisme est un drôle de truc qui n'a pas grand chose à voir avec le pasta. Ils disent : "Nous, les Noirs, croyons au Dieu d'Éthiopie, le Dieu éternel, Dieu le Fils, Dieu le Saint-Esprit, le Dieu de tous les âges". Le négus est/était leur prophète descendant prétendument de Salomon. Toujours les mêmes salades abrahamiques qui ont donné la torah, la bible, le coran...

Écrit par : Joël | 29/06/2020

Les commentaires sont fermés.