Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/03/2019

Ada

En ce jour des droits des femmes, une petite note sur le premier programmeur de l’histoire qui était en fait une programmeuse. Les français la connaissent peu. Les programmeurs un peu plus à cause du langage informatique ADA, nommé à sa mémoire.

Ada_Lovelace_portrait.jpgAda Lovelace nait en 1815, elle est la fille de lord Byron. Elle n’a pas connu son père qui s’il fut un immense poète anglais était un homme bien peu fréquentable.

Sa mère Annabella adorait les mathématiques. Elle fit en sorte que les tuteurs d'Ada lui donnent une éducation approfondie en mathématiques et en sciences, ce qui était tout à fait inhabituel à l'époque dans l'éducation d'une jeune fille de la noblesse.

En 1832, Ada rencontre Mary Sommerville, éminente chercheuse et auteur scientifique du XIXième siècle, qui l'encourage et l'aide à progresser en mathématiques. Le 5 juin 1833, Mary lui présente Charles Babbage, et Ada, alors âgée de 17 ans, est immédiatement fascinée par ses machines à calcul. Ils deviennent très proches, Ada semblant trouver en Babbage le père qu'elle n'avait jamais eu.

Dans ses notes, on trouve en effet le premier programme publié, destiné à être exécuté par une machine, ce qui fait considérer Ada Lovelace comme « le premier programmeur du monde ». Elle a également entrevu et décrit certaines possibilités offertes par les calculateurs universels, allant bien au-delà du calcul numérique et de ce qu'imaginaient Babbage et ses contemporains.

vf_main_reine_elisabeth_ii_2331.jpeg_north_760x_white.jpgPour l’anecdote, la reine Élisabeth en visite mercredi au musée des sciences de Londres a posté sa photo en orange sur Instagram avec le texte suivant :

« Aujourd’hui, j’ai pris connaissance d’une lettre conservée par les archives royales […] une lettre de Charles Babbage à mon trisaïeul le prince Albert (mari de la reine Victoria). Albert avait eu l’occasion de voir le prototype de la machine de Babbage en 1843. Sur cette machine seront installés les programmes créés par Ada Lovelace. [...] Cela me semblait logique de publier mon premier post Instagram ici, au Musée des Sciences qui a longtemps soutenu la technologie, l’innovation et a inspiré les futures générations d'inventeurs »

 

19:30 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Merci pour l'anecdote sur la reine. Lord Byron ... je me souviens d'une conf à Lausanne... et d'un château sur le lac qu'il avait fréquenté.

Écrit par : Aredius44 | 16/03/2019

Les commentaires sont fermés.