Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2017

Bullshit

photo.jpgEn écoutant Michel Rocard, je découvre un exposé de Neil Postman intitulé : “Bullshit and the Art of Crap -Detection” qu’on pourrait traduire par "Balivernes : l’art de détecter les conneries." Un exposé donné à une convention nationale des profs d’anglais le 18 novembre 1969 à Washington, D.C. Si vous lisez l’anglais suivez le lien. Sinon je vous en donne un tout petit aperçu.

Par facilité, je vais utiliser le mot anglais bullshit, littéralement "merde de taureau", qui veut dire conneries, âneries, bêtises, stupidités, balivernes, sornettes, fariboles, billevesées, bêtises, niaiseries, amphigouri, imbécillités, calembredaines, fadaises, absurdités, galimatias, coquecigrues (Rabelais), langue de bois, discours vides etc…

« Tous les gens sérieux comprennent que 90% de ce qu’on enseigne à l’école est inutilisable dans la pratique (…) Je dirais donc que l’art de détecter le Bullshit devrait prendre la première place. Je ne l’expliquerais pas plus mais j’aimerais que l’on soit d’accord sur le fait que les gens sont exposés à bien plus de « bullshit » qu’il n’est sain pour eux d’endurer et que si on pouvait les aider à reconnaître la chose ils pourraient l’éviter et revenir à une langue qui serait meilleure pour eux.

Normalement je n’aurais pas à introduire un tel sujet devant vous. Je vais pourtant expliquer la taxonomie* du « bullshit ». Il y en a énormément de variétés, je n’en mentionnerai que quelque unes et en expliquerai encore moins, je vais me concentrer sur celles qui ont une signification transcendante. Cette phrase est un bel exemple de Bullshit. Je ne sais pas ce que veut dire « signification transcendante » et encore moins ce qu’il signifie pour vous. J’avais juste besoin de termine ma phrase. Ceci est donc un exemple de style pompeux (pomposity) Le sous titre de cette conférence « Rêves et réalités » est une autre exemple de pompe. Je ne peux pas croire qu’un groupe de profs d’anglais puisse être familier avec ce qu’on appelle « réalité ». Très peu de gens sur la planète peuvent appeler « réalité » les sujets de discussion des profs d’anglais."

Après le style pompeux, Neil parle de Fanatisme, de Non-Sens (inanité) de Superstition… dans un style toujours amusant. Il énonce que la première source de Bullshit que nous devons surveiller c'est nous-même.

* La taxonomie est une branche de la biologie, qui a pour objet de décrire les organismes vivants et de les regrouper en entités appelées taxons afin de les identifier puis les nommer et enfin les classer.

Neil Postman (1931 - 2003) est un critique culturel et théoricien des médias américain connu du grand public pour son livre de 1985 au sujet de la télévision intitulé Amusing Ourselves to Death (« Se distraire à en mourir »). Il a enseigné pendant plus de quarante ans à l'université d'État de New YorkHumaniste, il pensait qu'aucune nouvelle technologie ne pouvait se substituer aux valeurs humaines.

Commentaires

j'aime bien également "carabistouille"

Écrit par : michel chomienne | 16/07/2017

Je pensais que carabistouille c'était plutôt un magouille mais le dico de l'internaute dit : "Expression utilisée plus en Belgique qu'en France. Elle signifie "mensonge", "bêtise". Je l'ajouterai donc.

Écrit par : Joël | 17/07/2017

Écrire un commentaire