Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2016

Quichotte

En cette année 2016 on commémore le 400ième anniversaire de la mort de Cervantès. Il semble qu'un blogueur impénitent aimerait ressusciter sa mémoire en nous parlant de moulins à vent.

 

On s’en doutait, monsieur le maire se prend pour Don Quichotte.

145720.jpg

A la réflexion, c’est vrai que notre édile a un côté Quichotte, le noble hidalgo, l’homme à la triste figure. Il a dû lire beaucoup trop de romans de chevalerie dans sa jeunesse et ceux-ci ont troublé son jugement au point qu’il s’est mis à parcourir le Genevois pour combattre le mal et protéger les opprimés avec à ses côtés le fidèle écuyer Sancho.

Une tâche difficile mais rien ne lui fait peur car il aime pourfendre les moulins à vent. Il aime rompre des lances et s’attribuer des victoires qui ne sont pas les siennes comme cette école au Puy St Martin. Il aime se fâcher avec tous les tenanciers d’auberges. Il fait fi de sa dignité de maire en blogant à tour de plume sur tous les sujets. Et non content de se brouiller avec les bourgmestres et les échevins du canton, il franchit les frontières pour rompre des lances avec les géants de l’Helvétie sans doute en quête de quelque Dulcinée du Toboso.

Après avoir briser des lances contre la MJC ou le cinéma, pur exercice de jouissance du pouvoir, on peut presque dire orgasme de potentat, il s’attribue des victoires là où il n’a fait que semer la tempête pour récolter la brise. Mais, il aime bien cette petite brise qui souffle sur son pur visage de justicier.

Pour ceux qui ont lu les aventures du noble hidalgo ils retrouveront facilement qui sont ce duc et cette duchesse installés dans leur château et qui se rient des aventures de l’homme de la Manche du genevois tout en flattant l’ego d’un de ses pas si fidèles adjoints. Sait-on comment tout cela va finir ?

09:43 Publié dans Blog, St Julien | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

Je ne connais pas ce Quichotte local mais il semble qu'il mérite que l'on conte ses aventures. L'auteur de ce blog est sans doute tout indiqué pour écrire une nouvelle bataille contre les faux géants qui prennent ces temps-ci la forme de moulins socialistes en attendant les moulins LR.

Écrit par : Pop | 12/07/2016

Heureusement que dans la ville de St Julien en Genevois, dont le Maire est si bien décrit ici, la caravane des associations et des bénévoles continue de passer pendant que le "chien" continue d'aboyer sur son blog!

Écrit par : Annie Stalder | 12/07/2016

C'est vrai Annie que la caravane des bénévoles se portent bien et fait avancer la MJC, le cinéma, les musicales et toutes les associations sportives de la ville. Tant pis si la récupération n'est pas loin l'essentiel c'est que la ville continue d'avancer en dépit des volontés de couper, couper, couper...

Écrit par : joël | 12/07/2016

Putain Joël je t'en veux, tu m'as coupé l'herbe sous le pied ! mais je ne peux qu'être d'accord avec ton analyse lucide et pertinente et je pense que tu t'en doutais!
Au fait as tu des nouvelles de Dulcinée ?
A bientôt.
Dany le (moulin) rouge.

Écrit par : Daniel JUTEAU | 12/07/2016

Merci Daniel. En ce qui concerne le ciné, j'aimerai signaler à ceux qui remercie le maire les dessous de sa méthode machiavélique plus que donquichottesque.
-Annoncer tambour battant que le ciné coûte cher. 2000 euros par semaine.
-Lancer un appel d'offre en s'arrangeant en douce pour qu'un compétiteur soit trouvé.
-S'afficher spécialiste du ciné (par exemple exiger la fermeture de trois semaines en été au lieu de quatre) alors qu'il n'y met jamais les pieds.
-Décider seul en toute jouissance.

Ensuite bon prince tirer la couverture à lui en décidant que AAC à remporté la mise. En fait l'économie ne sera pas énorme, la qualité aura baissé, comme la suppression des deux films par année en plein-air qui faisaient encore le plein sur la place du marché il y a qq jours.

On verra dans les années qui viennent ce que l'on a gagné à tout ce cinéma de notre édile. Heureusement comme dit Annie que la caravane des bénévoles passe.

Écrit par : joël | 12/07/2016

On est le 13 juillet. La France entière va faire notre fête (Henri et Joël) en nous tirant des feux d'artifice.

Écrit par : Aredius44 | 13/07/2016

Bonne fête Henri

Écrit par : Joël | 13/07/2016

Coucou. Oui ce soir les feux, a voir, car le CDF se faisait un plaisir de choisir feux et musique. Là bof j'ai un gros doute. Economie, économie alors la bande, heureusement les musicales, auxquelles j'ai peu participer du au boulot, seront là pour l'ambiance . Mais attention, sur le programme DON QUICHOTTE a fait noter défilé, feux et bal des pompiers. Eh nous petites gens que fait-on après les feux ?????? C'est cela que l'on appelle BAL POPULAIRE ? Désolée j'ai fais des fautes.

Écrit par : dorine besson | 13/07/2016

Les commentaires sont fermés.