Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2016

Églises

1235742.jpgA la lecture de la lettre de Cavanna aux culs-bénits qui stigmatise le retour des religions on peut induire que le siècle verra le retour du religieux dans ses pires expressions. Je cite :

« Un climat d’intolérance, de fanatisme, de dictature théocratique s’installe et fait tache d’huile. L’intégrisme musulman a donné le "La", mais d’autres extrémismes religieux piaffent et brûlent de suivre son exemple. Demain, catholiques, orthodoxes et autres variétés chrétiennes instaureront la terreur pieuse partout où ils dominent. Les Juifs en feront autant en Israël. »

Je ne suis pas philosophe mais, à la réflexion, je pense que cette vision est sans doute fausse. Il me semble que les massacres de l’intégrisme islamique et le bruit et la fureur des défenseurs de la catholicité à la mode Marion Maréchal-Nous-Voilà-Le Pen ne sont que des soubresauts d’une guerre perdue par les culs-bénits.

Il est évident que dans les sociétés occidentales la religion a terriblement régressé ces deux derniers siècles. On démolit les églises (et le patrimoine voir Thairy ci-dessous) et les temples ou on les transforme en salle des fêtes pour mariages païens. De toute façon ces lieux de cultes sont quasi vides ou à la rigueur parcouru par des touristes munis de guides verts. Plus un seul curé pour célébrer une messe d’enterrement… C’est la fin, n’en déplaise à mademoiselle MMNVLP et à la manif pour tous, conduite ou pas par Frigide Barjot.

Eglise_Thairy_01.jpg

Pour ce qui concerne l’Islam, ce sursaut de religiosité cache des problèmes plus anciens. Pour commencer cette religion, dans les pays où elle est majoritaire est totalement liée à l’espace politique. Notons que c’était le cas sous nos rois, le gallicanisme et l’anglicanisme en sont des restes pas très en forme. D’autre part, l'islam étant liée à l’état, le succès économique et militaire des pays de tradition chrétienne face aux pays musulmans et arabes en particulier est vécu, sans toujours oser se l’avouer, comme une défaite. Et comme Allah et le Coran ne peuvent pas perdre la bataille, c’est dur à vivre. D’où les soubresauts violents et un peu d'entrisme dans la politique de nos pays. On peut d’ailleurs se demander si le renouveau de la religion orthodoxe dans les pays de l’ex-URSS ne cache pas aussi une volonté de nier le capitalisme triomphant. 

Voilà, c’est ma thèse. Un peu réac peut-être dans la mesure où elle admet le succès du système libéral, capitaliste et consumériste. A dire vrai, ce pseudo succès ne me réjouit pas plus que ça mais un retour du religieux me panique encore plus. Entre deux maux...

Zut encore un texte qui manque d’ironie. Vialatte revient !

* Catholicisme - De Katholicos universel

* Orthodoxie - La doctrine juste, authentique (ortho - droit)

* Oumma - Assemblée des croyants (sunnites only)

* Eglise - Grec ekklesia - Assemblée des fidéles. Par métonymie le lieu de cette assemblée

05:23 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Olala Joel! Choisir entre le système libéral, capitaliste et consumériste (par conséquent criminel) ou le retour du religieux (c'est-à-dire de l'intolérance et la manipulation) c´est impensable.

Je ne connais pas bien Viallate mais, peut-être qu'il aurait suggéré une troisième voie (choisir entre trois maux alors!): Prendre du raticide foudroyant!

Je crois que cette dernière, c´est celle que je prefère moi-même :/

Écrit par : ana | 12/02/2016

Je suis d'accord ana, choisissons la mort aux rats pour en donner aux adeptes des deux camps...et se retrouver entre gens civilisés :-)

Écrit par : Joël | 12/02/2016

J´aime bien cette idée fulgurante! ;)

Écrit par : ana | 13/02/2016

Ben je me dis que la religion semble le truc qui marche pour relier les gens d'un pays, à condition que les gens de ce pays adhérent à la religion de presque tous les habitants. Et je ne fais pas de l'étymologie politique. Quand tu vois les Youesses, la Russie. Quand tu suis la campagne électorale Youesse, et quand tu lis "In go(l)d we trust" sur les dollars (N'a-t-on pas dit que nos euros montraient à quel point l'Europe n'avait pas de bases solides ?) tu constate que manifestement c'est essentiel là-bas.
Tu me diras que toutes les religions ne marchent pas. Par exemple celle qui a sévi derrière le rideau de fer et qui avait grand succès à Normal Sup qui n'a pas manqué la suivante, celle aux yeux bridés.

Ce qui ne m'empêche pas de lire actuellement le gros bouquin d'Onfray dont une partie sur le christianisme. Il m'a conduit à ça :

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2016/02/13/la-recette-du-boudin-au-sang-humain-de-lart-pas-du-cochon/

Tu vois ce qui aurait pu t'arriver si tu étais passé par la catho !

Dans tous les cas, je ne t'oublierai pas dans mes prières. Ça ne mange pas de pain ! et je vais tenter de retrouver mon latin. Sans le latin, comme disait avec justesse Brassens, la messe nous emmerde.

Écrit par : Aredius44 | 13/02/2016

Tout ce qu´on en a écrit, moi, je ne pourrais pas le résumer mieux que Jean d'Ormesson :

“D´un côté le djihad - Allah Akbar! -, de l´autre la dénonciation de “l´axe du mal” – In God we trust”.

L´absence de Dieu es un drame. Sa présence en est un autre, et presque aussi redoutable. L´idée que les hommes se font de Dieu n´est pas seulemente une source d´aveuglement et d´intolérance: elle fait couler beaucoup de sang, elle en fera couler encore beaucoup……

Dieu ne change pas grand-chose au comportement des hommes. Avec lui et sans lui, ils sont égalemente dignes d´estime et également atroces.
Le problème n´est pas Dieu. Le problème est le rapport des hommes avec Dieu.”

Moi, je suis né "catho" (parfois je pense que j'en suis encore une toute petit peu mauvaise catho) mais j'essaie toujours de ne pas devenir aveugle ou intolerante (je deteste ca!)

Aredius, A propos du type qui a fait son boudin au sang humain, il ne faut rien craindre, je crois qu´il est un fou à lier. Ils existent dans toutes les religions, races et croyances ;)

Saludos, ana

Écrit par : ana | 23/02/2016

Je m'excuse, j'ai divaguée (à cause du boudin terrifiante) de ce que je voulais dire après ce qu´a dit M. d'Ormesson:
« Le problème n´est pas Dieu. Le problème est le rapport des hommes avec Dieu »

Si je ne trompe pas, c´est ca qu´on appelle religion : la manière dont on pense qu´on peut avoir un rapport avec le Dieu. Pourquoi nous, les êtres humains, trouvons-nous si difficile nous rapprocher de Dieu sans avoir de religion ? C'est une énigme.

Je m´excuse encore de donner mon avis sur ce sujet récurrent, complexe et intéressant (et avec mon mauvais francaise en plus) Desolée !

Écrit par : ana | 24/02/2016

Ana, s'il te plaît, continue de commenter ici. Tu as raison, il est bien difficile de comprendre à quoi sert la religion et tous ces clercs pas très clairs qui sont si souvent pousse-au-crime plutôt qu'hommes de paix et de fraternité.

Écrit par : Joël | 24/02/2016

Les commentaires sont fermés.