Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2015

Viandes

odyssee_2013_0.jpgDu temps de ma jeunesse un molardier fréquentait notre maison. A l’origine, un molardier était un ouvrier agricole qui offrait ses services sur la place du Molard à Genève, par extension c’était un crève la faim qui parcourait les campagnes. C'était parfois un homme libre. Celui-ci s’appelait André Canon et des canons il en buvait beaucoup. Mais c’était un rude gaillard qui savait manier la triandine, toujours prêt à la maraude et habile à la chasse aux bêtes sauvages.

C’est ainsi que, grâce à André, on a mangé des chats dont personne ne connaissait l’origine, des chiens peut-être, des renardeaux c'est sûr, des belettes, quelques oiseaux et même un jeune tasson (un blaireau en patois). La mère, qui avait une âme d’aventurière, cuisinait ça assez adroitement et avec une bonne sauce et quelques légumes du jardin… c’était plutôt appétissant ! Notre molardier se vantait d’avoir mangé des rats comme à la belle époque du siège de Paris en 1870. Très bon le rat disait-il !

The times they are a-changin’… a chanté Bob Dylan… Eh oui, les temps changent. Plus personne ne fait cuire de tels animaux. C’est dégueulasse, c'est interdit, dangereux et déconseillé aux âmes sensibles…

Un-mouton-transge%CC%81nique-phosphorescent-lorsquil-est-place%CC%81-sous-une-lumie%CC%80re-ultra-violette.jpgNon, maintenant on mange mieux. Grâce à la génétique moderne on peut aujourd'hui déguster du mouton à la méduse, de la chèvre au loup, du bœuf à la grenouille, peut-être même du renard au corbeau. Le renard, beurk… Tout est possible. Lafontaine s’en retourne dans sa tombe.

C’est assez simple, il suffit de greffer quelques gènes de méduse, de loup ou de grenouille sur l’animal de votre choix. On peut même les rendre fluorescents si on veut. Des manips faites en laboratoire dans un environnement absolument clean sans bactéries. Aucun risque donc !

Attention si vous êtes musulman, pour l’Aïd ne prenez pas de l’agneau au porc ce ne serait pas hallal. De même si vos amis sont végétarien ne cuisinez pas des courgettes qui contiendrait des gènes de chat ou de souris, ils n’y verraient sans doute que du feu mais ce serait les prendre en traître. Soyez sympa avec eux, ils sauvent la planète.

Commentaires

Délicieux le blaireau un peu faisandé !

Écrit par : Pop | 25/06/2015

Les commentaires sont fermés.