Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/03/2015

Eau

Affluence record à Jules Ferry pour les jeudis du patrimoine sur l’eau. Brillant exposé de Bernard Gaud, ex-président de la Communauté de Communes et géologue, sur l’eau dans le Genevois.

eau_nappe.jpg

Les nappes phréatiques, les sources puis les nappes profondes, celle de l’Arve réalimentée à Genève et celle du Rhône. L’eau des nappes phréatiques de phreatos – puit en grec -  était autrefois puisée dans des… puits peu profonds. Il fallait de solides estomacs savoyards pour survivre à une eau de cette qualité. On a donc capté les sources et distribué l’eau dans des fontaines publiques. Mais les sources sont difficiles à protéger et souvent de faible débit pour un secteur en croissance démographique.

Aujourd’hui pour obtenir une eau qui répondent aux normes drastiques de qualité, on abandonne progressivement les sources et on tape dans les deux nappes de l’Arve et du Rhone. A noter que si on pollue des telles nappes, par exemple en exploitant du gaz de schiste, et bien, il ne reste que les yeux pour pleurer pendant de très longues années. Polluer une rivière, ce n'est rien à comparer de la pollution d'une nappe profonde.

Suite à cet exposé, on a parlé des anciens puits et des fontaines dans St Ju et ses hameaux et quelqu’un à fait un exposé très intéressant sur le lac du bois d’Ogny construit par et pour les agriculteurs de Thairy pour leur besoin d’irrigation à partir de l’eau de l’Aire. 

17:01 Publié dans St Julien | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.