Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2015

Amalgame

7579-1255.jpgCafé citoyen l'autre soir au Rouge et Noir sur le thème "Charlie, deux mois déjà". Le débat est resté dans les généralités sur les grands concepts du vivre ensemble. J'en suis ressorti frustré. C'est de ma faute, je pouvais m'exprimer. Je n'ai rien dit ou presque. Tant pis !

J'aurai aimé que l'on parle un peu plus de l'affirmation "Pas d'amalgame* (entre l'islam et l'islamisme)" qui me semble de plus en plus mise à mal par une grande partie de l'opinion publique. Ce point me tracasse depuis les événements. Je viens de trouver sur la toile une déclaration d'un journaliste de la télé égyptienne. C'est malheureusement en arabe sous-titré anglais. Le texte français est dessous. Ce monsieur Issa posent les vraies questions. L'Islam est bien en cause, tout ce que dit Daech est vrai ! Votre mission de chefs religieux est d’affirmer que si cela fait partie de notre religion, alors c’est que l’interprétation est fausse. Ne dites pas que l’islam n’a rien à voir avec cela. (ndlr : Au boulot les imams si vous ne voulez pas d'amalgame* !) Source 

Ibrahim Issa: Chaque fois que l’EI commet des actes de barbarie, tels que décapiter, égorger ou brûler vive une personne, comme ils l’ont fait aujourd’hui, différents cheikhs déclarent – lorsqu’ils prennent la peine de s’exprimer – que cela n’a rien à voir avec l’islam, que l’islam n’est pas en cause, etc. Pourtant lorsque les membres de l’EI massacrent, assassinent, violent, immolent et commettent tous ces crimes barbares, ils affirment se fonder sur la charia. Ils déclarent que leurs actes sont fondés sur un certain hadith, sur un chapitre du Coran, sur une affirmation d’Ibn Taymiyyah ou sur une source historique. Il faut dire la vérité : tout ce que dit l’EI est exact.

Cela ne devrait surprendre personne, et personne ne devrait être choqué par ce que je vais dire. Toutes les preuves et les références que l’EI apporte pour justifier ses crimes, sa barbarie et sa violence horrifiante, criminelle et condamnable… Tous les preuves et les références qu’apporte l’EI, affirmant qu’elles peuvent être trouvées dans les livres d’histoire, de jurisprudence et de droit, s’y trouvent effectivement, et celui qui dira le contraire commet un mensonge.

[…]

Lorsqu’ils tuent quelqu’un en le qualifiant d’infidèle, lorsqu’ils violent une femme, qu’ils tuent des prisonniers et qu’ils massacrent et décapitent des gens, ils disent que le Prophète Mohammed leur a ordonné ! Dans quel contexte ? Quelle interprétation ? C’est une tout autre histoire. Aucun des [cheikhs d’Al-Ahzar] qui prétendent être modérés et qui ont demandé au président Al-Sisi de modifier le discours religieux n’ont eu le courage – pas une once de courage – de reconnaître que ces choses se trouvent effectivement [dans les sources islamiques] et qu’elles sont [moralement] erronées. Lorsqu’on prétend qu’un certain Compagnon du Prophète a fait ceci ou cela, vous devez répondre qu’il était moralement dans l’erreur. J’aimerais bien voir un seul cheikh d’Al-Ahzar avoir le courage de reconnaître qu’Abou Bakr a brûlé vif un homme. C’est vrai. Il a brûlé Fuja’ah [Al-Sulami]. C’est un épisode historique bien connu.

[…]

Abou Bakr était-il moralement dans l’erreur lorsqu’il a brûlé vif cet homme ? Personne n’ose le dire. Aussi nous sommes dans un cercle vicieux, et on peut s’attendre à de nouvelles barbaries, car toute cette barbarie est sacrée. Elle est sacrée. Cette barbarie se drape dans la religion. Elle est immergée dans la religion. Elle se fonde uniquement sur la religion. Votre mission [de chefs religieux] est d’affirmer que si cela fait partie de notre religion, alors c’est que l’interprétation est fausse. Ne dites pas que l’islam n’a rien à voir avec cela.

Selon Alain Rey, le mot amalgame vient d'un mot latin amalgama ou du grec ama - ensemble gamein - marier. Mais il pourrait aussi venir de l'arabe  عمل الجمع āmal al-jamāa (« le fait de rassembler, d'unir ou de mélanger », « coït »)

19:42 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Ben oui ! quand tu lis le livre, tu trouves en premier La vie de Mahomet, puis le Coran. Quand on compare la vie de Mahomet à celle de Jésus, on est inquiet quand on sait que l'Islam considère qu'elle est la religion ultime. Et pourtant des siècles séparent leur naissance.

Je viens de terminer la lecture de Soumission. Je comprends pourquoi certains passages relatifs aux comportements universitaires n'aient pas fait l'objet de critiques par ces mêmes universitaires. La maître de conf qui l'a informé est remerciée en fin d'ouvrage. Elle peut craindre pour ses promotions !

http://lefenetrou.blogspot.fr/2015/03/jetais-par-contre-frappe-par-latonie-de.html

http://lefenetrou.blogspot.fr/2015/03/on-pouvait-se-demander-comment-il-avait.html

D'après des informations qu'on m'a demandé de ne pas diffuser, il semble que les réformes de l'enseignement qui vont sortir... ressemblent énormément à ce que raconte Houellebecq

P.S.

Amalgame, autre nom du plombage chez le dentiste. Le plomb n'est pas conseillé... le mercure aussi

Écrit par : Aredius | 12/03/2015

Je vois que tu as aimé le livre de Houellebecq.
Oui, j'ai pensé aussi au sens d'amalgame dentaire mais je ne voulais pas plomber une note déjà lourde. Quant au mercure, c'est encore pire et on risque le saturnisme et l'hydrargyrisme (quel vilain mot !)

Écrit par : Joël | 12/03/2015

As-tu lu Soumission ? Il y a beaucoup moins de cul pénible et radoté que dans ses autres livres. C'est le premier que j'achète. La BU ne l'avait pas et comme mon fils a acheté les autres, il y a une destination pour ce livre. J'ai dû m'y reprendre à deux fois pour d'autres de ses livres. Et j'ai compris alors que M.B serait l'auteur à lire pour comprendre notre époque.

C'est très intello, même s'il introduit Huysmans, un converti. Je ne sais si les ventes se poursuivent

P.S.
On vient de me prêter un gros pavé "Le Royaume" de Emmanuel Carrère, 3 ans de catholicisme. Je n'ai pas encore commencé, lourd dans la mains !

Écrit par : Aredius | 12/03/2015

Les commentaires sont fermés.