Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2013

Singularité 3

 goutte-brin-d_herbe.jpgL’écrivain et mathématicien Rudy Rucker a consacré un roman entier, Postsingular, à critiquer l’idée selon laquelle la nature pourrait être remplacée par une version 2.0, plus intelligente.

Selon Rucker, l’univers actuel est déjà composé de Computronium, et de la meilleure qualité possible. “Si vous voulez transformer un brin d’herbe en un ensemble de nanomachines simulant un brin d’herbe, pourquoi se fatiguer à pulvériser le brin d’herbe ? Tout objet peut être considéré comme un type de computation quantique. Le brin d’herbe peut d’ores et déjà être envisagé comme un assemblage de nanomachines simulant un brin d’herbe.”

Rudy Rucker est un informaticien, auteur américain de romans et de nouvelles de science-fiction.

Dans quel monde vivront nos successeurs, qu’il s’agisse d’humains “augmentés” ou de pures intelligences artificielles ? Peut-être dans un monde rendu lui aussi “intelligent”, capable de se conformer au moindre de nos désirs.

 

singularitypetit.gifDeux voies pour accomplir ce but ultime, sont présentées dans le numéro spécial de IEEE Spectrum.

La première a pour champion Ray Kurzweil *, pour qui l’avenir consiste essentiellement à construire une réalité virtuelle ultra-sophistiquée dans laquelle nous pourrions nous installer définitivement.

L’autre idée est de rendre la matière elle-même plus “intelligente”. C’est la voie choisie par Neil Gershenfeld, professeur au MIT, où il dirige le Centre pour les bits et les atomes. Gershenfeld est connu notamment pour la création des Fablabs, ces micro-usines peu onéreuses permettant à tout un chacun, particulièrement dans les contrées pauvres, de manufacturer les objets qu’il souhaite. Mais son ambition va bien plus loin encore. Gershenfeld cherche à éliminer la barrière entre le monde de la physique et celui des ordinateurs : il veut rendre le processus de computation omniprésent.

Raymond C. Kurzweil, né le 12 février 1948, est un informaticien américain. Il est également l'auteur de plusieurs ouvrages sur la santé, l'intelligence artificielle, la prospective et la futurologie. Il est l'un des théoriciens du transhumanisme et de la singularité technologique.


Neil Gershenfeld, directeur du Center for Bits and Atoms du MIT. A propos des Fab Labs-- un laboratoire abordable permettant aux utilisateurs de construire les objets dont ils ont besoin, avec des outils digitaux et analogiques. Une idée simple, des résultats étonnants.

07:11 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Il faut lire "La fin de l'homme" par un opposant résolu au transhumanisme
http://www.amazon.fr/La-Fin-lhomme-Francis-Fukuyama/dp/2070304434

Écrit par : Ethylologue | 30/07/2013

Les commentaires sont fermés.