Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/04/2013

Cochabamba

220px-Cristo_de_la_Concordia_02.jpgCochabamba est la troisième ville de Bolivie, c’est aussi le siège du parlement de l’UNASUR – l’union de tous les pays d’Amérique du Sud.

Le nom de la ville vient du quechua Qocha Pampa, le marécage (qocha étendue d'eau et pampa plaine). C'était à l'origine le nom du quartier insalubre où vivait la population purement quechuaphone.

La ville est connue pour son Christ Rédempteur, un poil plus haut que celui de Rio.

Située dans une vallée fertile à plus de 2 500 m d'altitude, La ville jouit d'un climat tempéré très agréable.

Cochabamba est connue comme la capitale gastronomique de la Bolivie. Une des meilleures universités publiques de Bolivie, la Universidad Mayor de San Simón, se trouve à Cochabamba.

Ectac_Meme-la-pluie-Film-de-Iciar-Bollain_03.jpgElle a aussi fait la une pour la guerre de l’eau, début 2000. Une belle bataille des pauvres contre le libéralisme effréné et sa volonté de faire de toute chose une marchandise profitable pour quelques uns.

Iciar Bollain en a fait un très beau film Tambien la lluvia, en français Même la pluie, film qui raconte l'histoire de réalisateurs venus tourner en Bolivie un film sur la colonisation par les conquistadores et pris dans la tourmente de la Guerre de l'Eau.

A propos de libéralisme effréné, n'oubliez pas de signer la pétition contre la prétention de Monsanto de s'approprier des brevets sur notre nourriture. C'est ici

Cette firme sans scrupule essaye de breveter plusieurs variétés de nos fruits et légumes de tous les jours comme les concombres, les brocolis et les melons, ce qui revient potentiellement à forcer les agriculteurs à payer pour les graines ou les exposer au risque d'être poursuivis en justice.

Commentaires

"C'est ici" conduit à une impasse !

J'avoue au fisc !
http://asseracpenestin.blogspot.fr/2013/04/fraude-fiscale-asserac.html

P.S. Le prix Vialatte a été décerné :
http://lefenetrou.blogspot.fr/2013/04/prix-vialatte-2013-emmanuelle-bayamack.html

Écrit par : Aredius | 16/04/2013

Avec Monsanto, il ne sera plus possible de laisser germer des graines qui montent toutes seules sous peine de prison.

J'ai réparé le lien sur la pétition:
http://www.avaaz.org/fr/monsanto_contre_mere_nature_rb/?bjveBdb&v=24024

Écrit par : Joël | 16/04/2013

C'est un film magnifique, qui nous montre le pire de la nature humaine, mais à la fois, nous donne de l'espoir.
La mise en scène de la Conquête, avec toute sa cruauté et ses abus, les réalisateurs du film qui dénoncent ceux-ci et d´autres abus, mais qui ils abusent à son tour des indigènes qui comme extras du film ils reçoivent 2 dollars par jour.
Le capitalisme effréné et toujours abusant des plus faibles mais .... à la fin, le triomphe dela solidarité humaine.
J'aime bien ce film. Ils nous donne beaucoup à penser, nous montre beaucoup à corriger et tout ce qu'on doit changer, si un jour nous voulons vivre la paix.
Merci Joel. Je signe.

Écrit par : ana | 22/04/2013

Oui, j'ai aussi beaucoup aimé.

Écrit par : Joël | 23/04/2013

Les commentaires sont fermés.