Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2012

Routes

J’aime bien me poser des petites questions à moi-même, même quand je ne connais pas la réponse. Par exemple :

  1. Où passer pour aller de Rotterdam à Tokyo en bateau ?
  2. Quelle est la route la plus courte ?

Avec Wikipedia, on peut trouver la réponse. Il y a au moins six routes sans compter les zigs et les zags.

  1. La première consiste à passer au large de l'Afrique, par le cap de Bonne Espérance. De l’atlantique à l’océan Indien puis au Pacifique.
  2. Pour le seconde, on peut aussi décider de tourner dans l’autre sens en passant par le Cap Horn avec ou sans détroit de Magellan. De l’Atlantique au Pacifique
  3. La troisième est un raccourci de la première, depuis que Ferdinand de Lesseps a creusé le canal de Suez, qui  consiste à passer par les colonnes d’Hercules (détroit de Gibraltar), à traverser la Méditerranée pour se rendre au canal de Suez et continuer dans l’océan indien.
  4. La quatrième est un raccourci de la seconde depuis que le même Lesseps a (eut l’idée et commencé de) creusé le canal de Panama.

 

routepoles.gif

Mais il en existe deux autres en rouge sur la carte, que le réchauffement climatique risque de rendre plus pratiques et plus courtes :

  1. Le passage du Nord-Est, RNE, qui consiste à passer par le nord de l’Europe, et donc de la Russie, pour arriver au détroit de Béring en passant par Mourmansk, Doudinka au débouché de la Ienisseï, Petropavlovsk  Vanino, Nakhodka et Vladivostok
  2. Le passage du Nord-Ouest, RNO, qui consiste à passer par le nord du Canada en se faufilant dans les différentes passes entre les îles pour rejoindre le même détroit de Béring (navigateur danois).

amundsen.jpgA noter que ces deux passages ont été empruntés par Roald Amundsenun marin norvégien hors pair, un copain de Cook (James, marin vraiment hors du commun, les superlatifs manquent). N'étant pas payé par sa majesté, Roald devait trouver des fonds pour partir aux pôles et ensuite il lui fallait se dépêcher d’appareiller pour fuir ses créanciers. Parfois, il terminait au pôle Nord, d’autres fois au pôle sud, ou alors il passait par le Nord-Ouest en 1903 ou par le Nord-Est en 1920… Avec sa doudoune, aucun froid ne lui faisait peur.

L'important pour lui semblait de quitter la Norvège. A noter que pour le moment, il est le seul marin a avoir fait le tour de l’océan Arctique Est-Nord-Ouest… Avis aux amateurs en quête de gloire ou qui cherchent à fuir leurs créanciers. Malgré le réchauffement, munissez-vous d'un bonne doudoune ! 

Pour la voie du Nord-Est, c'est en 1648, qu'un navigateur cosaque (l'air commake, s'en allait un jour à St Petersbourg...), Semyon Dezhnev, identifia la voie et franchit, le premier, le détroit de Béring avant même la naissance de Bering (Vitus Bering navigateur danois 1680-1741) et avant même l'invention de la Kronenbourg 1664.

Le problème avec ces deux derniers passages, RNE et RNO, c’est la glace. Mais avec l’inertie des peuples à prendre en main le problème du réchauffement, on peut compter sur un rapide changement de cette situation. Le passage numéro 3 par le canal de Suez achemine aujourd’hui 18 000 navires (et 1 000 millions de tonnes de produits transportés) contre 1,2 millions de tonnes par la RNE. Mais ça va changer... Ce dernier passage est désormais navigable une partie de l'année. Actuellement la Russie oblige tout navire à disposer d'une autorisation et à être accompagné d'un brise-glace russe au prix prohibitif. Mais il devrait être bientôt autorisé d'y naviguer avec juste une coque à l'étrave renforcée.

Le trajet maritime Rotterdam-Tokyo est long de 14 100 km par le passage du Nord-Est (rouge), de 15 900 km par le passage du Nord-Ouest, de 21 100 km par le canal de Suez (blanc, route actuelle, soit 7 000 km de plus) et 23 300 km par le canal de Panama. Faites votre choix !

Les commentaires sont fermés.