Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2012

Ciné - Théatre

J’ai bien aimé « César doit mourir » des frères Taviani,film qui a remporté l'Ours d'or au dernier festival de Berlin. Film vu au Rouge et noir bien sûr.

C%C3%A9sar+doit+mourir+-+affiche+du+film.jpg


Le film raconte la mise en scène de Jules César, de Shakespeare, par les détenus d'un quartier de haute sécurité de la prison de Rebibbia, à Rome. Le film commence par la fin : Brutus, avec d'autres sénateurs, vient de tuer son père adoptif César. La tragédie de Shakespeare s'achève ainsi. Ensuite , le film nous fait entrer dans la « fabrication » de cette pièce par de dangereux détenus, des meurtriers dans la vie réelle, qui interprètent cette pièce en prison. C’est passionnant !

225px-MaratSadePlayCover.jpgCe film m’a rappelé un autre film tiré d’une pièce elle-même tirée d’une autre pièce. Marat-Sade joué par le Shakespeare Theater, dirigé par Peter Brook, d’après une pièce de Peter Weiss, un auteur allemand, dont le titre complet est « La Persécution et l'Assassinat de Jean-Paul Marat représentés par le groupe théâtral de l'hospice de Charenton sous la direction de Monsieur de Sade. ». 

La pièce de Weiss est inspirée d'un pièce écrite par Sade lui-même pour être jouée par les "fous" de Charenton, hospice où lui-même était détenu en 1808 après la Bastille et autres lieu sympathoches. Sade avait fait l'éloge funêbre de Marat, assassiné par Charlotte Corday.

Pièce montée au Brésil en 2008... Illustration piquée ici.

Somente para Ilustração: Peça Teatral Marat-Sade, dirigida por Luis Furlanetto, com Gutto Daloia e José Loretto como protagonistas, apresentada em 2008 no Rio de Janeiro

 

teatro_blog_marat_sade_dirigidapor_luis_furlanetto_1.jpg

 

 

Les commentaires sont fermés.