Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2011

Masse

Ce blog vous tient au courant des dernières péripéties en matière de science et en particulier de physique fondamentale. Je me dois donc de vous relater cette nouvelle :

boson_pack.jpg

Ça y est, on aurait retrouvé le boson de Higgs (prononcez hics, la particule en haut à gauche sur la photo). En fait, trouvé est quelque peu exagéré, on l’aurait plutôt cerné dans le LHC du CERN. La nouvelle date de quelques jours à peine mais on sait qu’en la matière (et même en l’antimatière), il ne faut pas se précipiter. Do not jump to conclusion too quickly dit le communiqué ! OK, allons y mollo !

Le Boson de Higgs est une particule prédite par la théorie, et même La Big Théorie. Une particule qui serait massive et donnerait de la masse aux autres boson (ex: le photon) et qui permettrait donc de retrouver toute la masse de l’univers disparue au nez et à la barbe des physiciens lors du Big Bang ou un peu après. On la nomme aussi la particule de Dieu, pensant sans doute que Dieu se la serait mise dans la poche à l’époque, juste avant de créer le ciel, la terre, la lumière, les océans, l’homme (à son image), la femme (issue de la cote d’Adam) etc…

Le vol de masse pourrait donc dater des premiers jours de la Genèse comme le pense les créationnistes ou du jour où le singe est descendu de l’arbre comme le suggère Darwin. Les physiciens se moquent de cette querelle, ils ne veulent pas savoir qui est le coupable. Ils veulent juste retrouver la masse manquante et pour ça, ils cherchent la particule dans tous les coins du grand anneau du LHC à Genève.

220px-Higgs%2C_Peter_%281929%293.jpg


A noter que, pendant ce temps, monsieur Peter Higgs (photo), après avoir conjecturé avec audace une rupture de symétrie dans la théorie des particules concernant la force électrofaible, est toujours vivant et que, en toute modestie, il coule des jours paisibles dans son pavillon de banlieue près de Newcastle loin des trous noirs qui menacent d'engloutir Genève (vieux débat).

 

Pour revenir au boson, en haut à gauche sur la photo, une des questions essentielle est : Combien massive est cette particule ? D’après l’annonce faite le 13 décembre au Cern, la particule serait d’une masse de 126 Giga électron Volt (GeV). A noter ce chiffre de 126. C'est trois fois 42 ! Etonnant non ? Surtout quand se souvient que 42 est la réponse ultime à la grande question sur la vie, l'univers et le reste, la quête de l’absolu que recherche Pensées Profondes, l'ordinateur de the HitchHicker Guide to the Galaxy, le H2G2

Mais combien vaut un électron-volt ? Presque exactement 1,783 kilos… fois 10 puissance moins trente-six. Ce qui donne une masse du boson de Higgs à 268 kilos 10 puissance moins vingt-sept, environ. Si mes calculs sont exacts, il en faut donc un milliom de milliards de milliards pour faire 268 grammes de matière (bosonique). Pour une particule massive, ce n’est pas lourd lourd* mais comme l’univers en serait rempli, cela pourrait bien être la fameuse masse manquante.

A noter, pour ceux que la physique amuse, que l’eV - électron volt - est une unité de masse (kg) et forcément, selon Albert MC2 mon amour, une unité d’énergie (en Joules) mais aussi de quantité de mouvement, de température (11650 degrés Kelvins), de temps (des poussières de Seconde) et même de longueur (ou est-ce de longueur d’onde ? Faut voir, comme disait Max Plank en cherchant dans le noir l’interrupteur quantique des cantiques off course). Allez donc voir ça sur Wikipedia et filez leur un peu d’argent par la même occasion, c'est déductible des impots.

Ceci dit, quand on sera sûr d’avoir retrouvé la masse manquante de l’univers bosonique, il faudra bien retrouver le coupable du larcin. Stay tuned… Je vous tiens au courant.

* Attention, ne dites pas à Mme Gobert que je confonds le poids et la masse.  Non, ce « lourd lourd » est juste une facilité de langage.

Autre image possible du Boson de Higgs:le-boson-de-higgs.jpg







Bonus pour anglophones :

06:04 Publié dans Humour, Science | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Je n'imaginais pas le boson aussi canin mais pourquoi pas?
Masse, énergie, temps, température, longueur... tout est donc dans tout mais est-ce bien réciproque? Non, il y a rupture de symétrie.

Écrit par : Jef | 19/12/2011

Le boson-chien est-t-il plus réaliste que le boson émoticon ?
Je ne sais pas.
Un article pas mal sur le boson dans le registre vulgarisation utile et pas trop énorme... mais aussi plus sérieuse:
http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/a-quoi-sert-le-boson-de-higgs-106246

Écrit par : Joël | 19/12/2011

Bonjour

D'abord et avant tout et une bonne fois pour toutes, savoir enfin ce qu'est réellement, concrètement l'univers et comment il fonctionne :

Ne soupçonnant pas la simplicité fondamentale de l’univers, trompés par son effarante complexité de surface, des scientifiques, il y a plus d’un siècle, se sont réfugiés en ces mathématiques qui déjà permettaient de le contrer, de le circonvenir et de le manipuler le moins péniblement possible, pensant grâce à elles pouvoir le démasquer.

Malheureusement, ces séduisants outils, abstraits, ont rendus complètement aveugles ceux qui les prenaient pour outils de Recherche, les empêchant de comprendre, de “voir”, ce qu’était physiquement, réellement, concrètement, simplement l’univers.

Page 65 de l'ouvrage ci-dessous, le chapitre “Ce qu’est la lumière” expose la succession d’erreurs qui ont égarés et amenés ces scientifiques à inventer une physique “mathématique”, puis une physique “relativiste” et enfin une physique “quantique”, après avoir abandonné la Physique tout simplement “physique”, naturellement, simplement et entièrement explicative :

www.liberes-des-mathematiques-savoir-enfin-ce-qu-est-l-univers.net

Bien cordialement Jean Vladimir Térémetz

Écrit par : Jean Vladimir Térémetz | 25/12/2011

Merci Jean Vladimir pour votre contribution à la science... mais j'avoue que votre théorie me semble pas mal... disons... éthérée voire im-pulsive et même tournicotante, plusante et spectrale. Le spectre du commandeur bien sûr !

J'ai toujours été convaincu, comme vous, que les électrons n'existaient pas, que c'étaient une pure invention d'EDF pour nous facturer des sommes exorbitantes (qui orbite au dehors) chaque trimestre. Néanmoins, je ne peux pas vous suivre quand vous parlez de l’effarante insignifiance des atomes. Non, les atomes sont petits certes mais pas insignifiants surtout les atome 19 et 20 qui pulsent vachement avant que les accélérateurs ne les déchiquètent.

Quant à la luimière, je suis d'accord, il faut changer sa définition. C'est trop facile de tourner un interrupteur pour que la lumière fut quand quelqu'un dit : Que la lumière soit ! Par ma chandelle verte.

Écrit par : Joël | 25/12/2011

Les commentaires sont fermés.